Mozilla propose des règles de bonne conduite pour les bloqueurs de pubs

Avec Apple qui a récemment autorisé les bloqueurs de publicités à apparaître sur ses appareils mobiles, la question du blocage de contenu revient à la charge, et la guerre fait rage. D’un côté, il y a ceux qui refusent catégoriquement de voir de la pub, et de l’autre il y a ceux qui clament haut et fort qu’il faut soutenir coûte que coûte les sites web. De son côté, Mozilla tente de calmer les esprits en proposant une chouette idée : des règles de bonne conduite qui devraient être respectées par tous les bloqueurs de contenus.

Ces règles sont là pour convenir à tout le monde et proposent ainsi un entre-deux. Si les bloqueurs acceptaient ces règles, vous pourriez “naviguer éthiquement” sur le web sans bloquer toutes ses pages.

Mozilla

Mozilla : le gentil du web

Les règles que propose Mozilla sont au nombre de trois et sont, comme on pouvait s’y attendre, centrées sur l’utilisateur. La première concerne en effet la neutralité : un bloqueur de contenu ne devrait pas se focaliser sur les publicités.

En effet, un argument souvent relevé contre la publicité, et à juste titre, c’est son poids : elle ralentit considérablement le chargement des pages web, notamment sur mobiles, et beaucoup ne bloquent la publicité que pour cette raison.

Cette règle de neutralité demande donc aux bloqueurs de publicités de ne pas forcément bloquer une publicité, mais plutôt de bloquer les contenus qui mettent du temps à charger, qui ralentissent le chargement. Après tout, certains contenus comme de grosses images se chargent moins vite qu’une publicité textuelle.

La seconde règle, c’est le contrôle et la transparence : l’utilisateur devrait pouvoir contrôler son bloqueur de contenus, et surtout il devrait être en mesure de savoir ce qui est bloqué exactement. Ce qui rejoint un peu la troisième et dernière règle.

Celle-ci propose en effet une ouverture : s’il y a un moyen de contourner le bloqueur de publicités, il devrait être ouvert à tout annonceur, et ces derniers ne devraient pas avoir à payer pour cela. Eh oui, si vous utilisez un certain bloqueur de publicités que nous ne citerons pas et que vous voyez tout de même des pubs sur certains sites, demandez-vous pourquoi…

Au milieu de cette guerre autour de la publicité, Mozilla souhaite donc se positionner en tant que médiateur, ce qui ne va pas à l’encontre de ses récentes décisions, loin de là. Rappelons en effet que Mozilla a permis l’ajout de publicités dans Firefox, tout en gardant un contrôle sur elle. Selon Mozilla, la pub peut exister sans pour autant être mauvaise pour l’utilisateur, et c’est loin d’être un raisonnement idiot.

Photo : Robert Nyman

Mots-clés mozilla