MySpace va licencier plus de 500 personnes

A une certaine époque, dans la salle de repos de Dailymotion, on pouvait trouver une étrange affiche à l’effigie de MySpace et avec cette inscription énorme exposée à la vue de tous : “Dailymotion m’a tuER”. Inutile de préciser que cette étonnante mention était signée de la main de la plateforme française de vidéos. Incroyable, mais finalement c’est surtout Facebook qui a causé le plus de tort au célèbre service et la société vient justement d’annoncer le licenciement de plus de 500 personnes.

Un licenciement qui devrait être effectif dans les prochaines heures. Pour le moment, il ne s’agit encore que d’un bruit de couloir mais il y a de fortes chances que la rumeur soit avérée puisqu’elle a été diffusée par le Wall Street Journal.

Cela fait maintenant plusieurs mois que MySpace perd énormément d’argent. Rupert Murdoch, le patron du groupe News Corps qui avait racheté en 2005 le service pour 580 millions de dollars, a ainsi décidé de mettre en vente le service mais ce dernier n’a pas trouvé acquéreur. Faute de mieux et pour minimiser les coûts, il aurait ainsi décidé de se séparer de près de la moitié des effectifs de l’entreprise. Une décision difficile et qui risque de plonger un certain nombre de foyers dans une situation délicate.

Le prix de la spéculation, sans doute. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que Rupert doit être dans ses petits souliers. Dépenser 580 millions de dollars dans un service qui ne rapporte presque rien et qui est en train de mourir, c’est le sans doute le meilleur moyen de perdre son boulot. En effet, les actionnaires ne sont pas spécialement réputés pour leur humour.