Web

Mystère autour de la mort d’un PDG d’une société de cryptomonnaie

C’est la mystérieuse affaire du jour. Celle entourant la mort de Gérard Cotten, PDG d’une société spécialisée dans la cryptomonnaie. À son décès en février dernier, les actionnaires n’ont jamais pu mettre la main sur les codes de portefeuilles hors-ligne des clients puisque seul le CEO connaissait ces derniers. Un secret emporté dans sa tombe et une énorme faillite pour la société QuadrigaCX. Face à cette mystérieuse mort, les clients ont alors décidé de demander à exhumer le corps de Gérard Cotten, convaincu que l’homme avait détourné de l’argent de façon frauduleuse – la hauteur des portefeuilles hors-ligne était de 163 millions de dollars !

Une histoire relayée par Gizmodo et le possible début d’une grande affaire judiciaire si les soupçons des clients sont confirmés.

Crédits Pixabay

Une autopsie du corps de Gérard Cotten pourrait donc se tenir prochainement.

Qu’a fait Gérard Cotten des 163 millions ?

À la mort de Gérard Cotten, PDG de QuadrigaCX, la société s’est résolue à fermer ses portes. Car seul l’homme connaissait les codes des portefeuilles hors-ligne. L’entreprise avait alors décidé de vendre et investir cet argent dans le remboursement des clients floués pour un total de 163 millions de dollars.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais connaît désormais un nouvel épisode avec la demande des clients à exhumer le corps de Gérard Cotten, désormais soupçonné d’avoir détourné une partie de cet argent.

Face à cette action de la part des clients, c’est en Nouvelle-Écosse que les avocats de la Cour suprême ont demandé à la police, canadienne, d’exhumer le corps de Gérard Cotten pour pratiquer une autopsie. La justice souhaite savoir si l’homme décédé est bien le PDG de QuadrigaCX et les causes précises de ce décès. Cette dernière souhaite découvrir si Gérard Cotten n’a pas utilisé une ruse pour détourner les 163 millions de dollars des clients – un scénario digne d’un roman. Les clients demandent une exhumation le plus rapidement possible, avant le printemps prochain.

Il reste cependant une personne surprise par cette demande : la femme de Gérard Cotten. La veuve se dit attristée par cette action de la part des clients et affirme qu’il s’agit bien de son mari six pieds sous terre.

Mots-clés cryptomonnaie