Le mystère de l’origine de la Covid-19 relancé par une carte du marché de Wuhan

La Covid-19 a mis à genoux une bonne partie du monde. Depuis les premiers cas recensés en Chine à la fin de l’année dernière, le virus s’est répandu à travers le globe comme une trainée de poudre, plongeant de nombreux pays dans un chaos sanitaire sans nom.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Depuis le début de la pandémie, plus de 73 millions de cas ont été recensés, pour 1,6 million de morts.

Elliot Alderson – Pixabay.com

La France fait partie des pays durement touchés. Plus de deux millions de cas positifs ont été enregistrés. Quant au nombre de décès, il approche tout doucement des 60 000.

L’énigme de l’origine de la Covid-19

Face à la situation, les états n’ont eu d’autre choix que de prendre des mesures drastiques, des mesures semblant sortir tout droit de la dernière dystopie à la mode. Port du masque obligatoire dans certaines villes, confinement de la population, autorisations de sortie indispensables, notre génération n’avait jamais connu ça. Pas en Europe, du moins.

Aujourd’hui encore, près d’un an après le début de la pandémie, de nombreuses questions restent en suspend. Et la principale de toutes a bien entendu trait à l’origine du virus.

L’OMS est toujours en train de mener une enquête, mais la théorie la plus communément admise est que le virus serait apparu chez la chauve-souris avant d’être transmise à l’homme par le biais d’un intermédiaire. A ce jour, l’identité de cet intermédiaire n’a pas été déterminée.

Si le pangolin semblait faire figure de coupable idéal, aucune étude n’a encore été capable d’affirmer avec certitude que ce dernier nous a réellement transmis le virus.

A lire aussi : Covid-19 : quelques précisions au sujet des décès et des effets secondaires prétendument liés au vaccin de Pfizer

Un virus né en Chine, ou ailleurs ?

Pour ne rien arranger, certains chercheurs ont indiqué que les premiers patients atteints de la Covid-19 n’avaient finalement aucun lien avec le marché de Wuhan. Mais bien sûr, il est très difficile de s’en assurer, la Chine n’étant pas réputé pour sa transparence.

Ce que l’on sait, en revanche, c’est qu’une poignée de cas sont apparus en Europe et aux Etats-Unis avant le mois de décembre. Ce qui a poussé le directeur du CDC chinois à déclarer que le marché de Wuhan était en réalité une victime de la pandémie, et non sa source. Avant d’évoquer une possible contamination par des emballages d’aliments surgelés.

Depuis, la Chine n’a pas changé de posture et les autorités locales ont ainsi rejeté la faute sur l’Inde ou même le Bangladesh, sans apporter pour autant la preuve de leurs affirmations.

Ce qui semble certain, en revanche, c’est que le marché de Wuhan a joué un rôle clé dans la transmission du virus. Et c’est précisément ce qui a poussé des chercheurs chinois à mener l’enquête et à élaborer une carte de propagation afin de tenter d’identifier la source de l’épidémie.

Une carte dont une copie a été publiée par le South China Morning Post la nuit dernière.

A lire aussi : Voilà comment Taïwan a réussi à endiguer l’épidémie de Covid-19

Une carte qui ne répond pas aux questions

Assez détaillée, la carte en question comporte plusieurs indicateurs colorés. Ces derniers correspondent aux groupes d’individus identifiés comme positifs ou comme cas suspect, mais ils marquent aussi les endroits où les prélèvements ont révélé la présence du virus.

Le Post ne s’est cependant pas limité à cette carte. Il a également fait jouer ses contacts auprès de l’OMS et du CDC afin d’obtenir leurs propres cartes, des cartes qui semblent confirmer les données mises en avant par les autorités chinoises. Le Post précise d’ailleurs que la carte obtenue de Chine semble avoir été faite au tout début de l’épidémie. Nos confrères soupçonnent donc les autorités locales d’avoir en leur possession une carte plus récente, et beaucoup plus détaillée. Une théorie jugée réaliste par Daniel Lucey, un spécialiste des maladies infectieuses travaillant pour le Georgetown University Medical Center.

A lire aussi : L’effet inattendu de la pandémie de Covid-19

Reste que ces documents ne permettent malheureusement pas de valider une théorie en particulier. Le mystère reste donc toujours à résoudre.

Et c’est un problème. Connaître l’origine de la Covid-19 nous permettrait en effet de mieux anticiper les éventuelles pandémies futures. L’idée n’est donc pas de désigner un responsable, mais plutôt d’éviter que l’humanité ne se retrouve une nouvelle fois dans cette situation à l’avenir.

Mots-clés Covid-19