Du nouveau concernant un gigantesque lac qui s’étendait entre l’Europe et l’Asie il y a 10 millions d’années

Il y a 10 millions d’années (Cénozoïque) un immense lac s’étendait entre les Alpes italiennes et le Kazakhstan (Asie centrale) sur une superficie d’environ 2,8 millions de kilomètres carrés. C’est ce qu’affirment Wout Krijgsman de l’Université d’Utrecht (Pays-Bas) et ses compères dans le cadre de résultats publiés dans Scientific Reports, et rapportés par Science Alert.

En fait, la mer Paratéthys était donc à l’origine d’un lac géant, ce que l’on ignorait auparavant. Et vu sa superficie, équivalant à celle de l’actuelle mer Méditerranée, ce dernier fut le plus grand lac de toute l’histoire de notre planète.

La Mer Noire, un des vestiges de ce gigantesque lac.
La Mer Noire, un des vestiges de ce gigantesque lac. Crédits Pixabay

Les chercheurs ne s’arrêtent pas là. En effet, ils ont aussi découvert que malgré son ampleur, les répercussions du changement climatique ont eu raison de ce gigantesque lac. Ce qui devrait d’ailleurs nous alarmer par rapport à la situation actuelle côté climat.

Un lac comme il n’y en a plus jamais eu depuis l’aube des temps

À l’instar de la mer Paratéthys dont il est issu, ce mégalac renfermait un écosystème particulièrement diversifié abritant des mollusques, des crustacés et même des baleines. Cependant, au fil du temps, ce lac s’est desséché et sa salinité grimpait. Ce qui causa bien évidemment des ravages pour la faune et la flore qu’il contenait.

Suite à leurs travaux, Krijgsman et son équipe ont justement pu découvrir que 4 périodes de dessiccation sont à l’origine de la disparition de ce fameux lac. Le glas de ce gigantesque lac a sonné lors du Grand Séchage Khersonien, qui a eu lieu entre il y a 7,65 et 7,9 millions d’années avant nous.

Cet épisode a abaissé le niveau de la mer Paratéthys de 250 mètres, conduisant à la division du lac géant en de nombreux lacs de petite envergure.

Une histoire géologique conservée par les sédiments de la Mer Noire

Pour dater avec précision les différentes étapes de la baisse de niveau de ce gigantesque lac, Krijgsman et ses compères se sont basés sur des archives fossiles, retrouvées dans la mer Noire. Ces derniers se sont donc intéressés sur les sédiments de cette région pour en apprendre davantage.

Grâce à ces archives géologiques, ils ont pu affirmer que la mer Paratéthys a prospéré durant 5 millions d’années, avant de finir par se déverser dans la Méditerranée et constituer d’autres étendues d’eau, dont la mer Noire, la mer Caspienne et la mer d’Aral.

La disparation de ce lac géant, principalement dû au réchauffement climatique, est à mettre en parallèle avec ce qui se passe de nos jours, selon les chercheurs. Pour ces derniers, ces événements ne peuvent que nous mettre en garde face à la situation actuelle. Histoire de nous préparer à ce qui pourrait se produire.