Mars victime d’un mystérieux vacillement au niveau de ses pôles

Il existe une anomalie qui se produit au niveau de la rotation de Mars autour du Soleil. Il semble que les pôles de la planète rouge vacillent. Ce n’est pas la première fois que les astronomes se retrouvent face à ce phénomène, mais celui-ci reste inexpliqué.

En effet, la Terre présente également des oscillations similaires. Les pôles de la planète bleue oscillent depuis longtemps et celui qui l’a découvert est Seth Carlo Chandler, voilà environ un siècle.

Crédits Aynur Zakirov – Pixabay.com

Le vacillement s’appelle justement « Chandler wobble », en mémoire de l’illustre astronome. L’ingénieur en aérospatial Alex S. Konopliv a commencé à s’intéresser au sujet depuis 2006. Malheureusement, faute d’informations, son étude n’avait pas pu aboutir à des résultats concluants.  

Plus récemment, l’équipe de Konopliv a repris les recherches, avec d’avantages de données à disposition. Les résultats ont été publiés le 13 octobre 2020 dans la revue Geophysical Research Letters.

Un décalage de 10 cm au niveau des pôles martiens

L’objectif de l’équipe a été de différencier le Chandler wobble des variations saisonnières. Pour ce faire, elle a recouru à des données issues de 18 ans d’observations effectuées par trois satellites orbitant autour de Mars : Mars Global Surveyor, Mars Odyssey et Mars Reconnaissance Orbiter.

Tout d’abord, il semblerait que le Chandler wobble ne survient pas sur les planètes parfaitement sphériques. Les résultats montrent que les pôles de Mars se décalent de son axe de rotation d’environ 10 cm. Etant donnée la taille de cette planète, ce mouvement est difficilement détectable.

La planète rouge répète ce cycle environ tous les 207 jours. Les scientifiques n’ont pas encore su déterminer précisément la raison de cette oscillation. Jusqu’à présent, ils pensent que, pour Mars, la variation de la pression atmosphérique en est la cause.

La danse des planètes

Notons que les pôles de la Terre s’éloignent d’à peu près 3 à 6 mètres de son axe de rotation suivant un cycle d’environ 433 jours. Comparée à celle de Mars, son oscillation est plus intense.

Il semblerait que les océans et les variations de pression atmosphérique relancent continuellement le vacillement des pôles terrestres. Cela n’impacterait pas pour autant sur l’orbite de la planète.

En revanche, pour Mars, ces oscillations devraient s’arrêter d’elles-mêmes avec le temps. Le mouvement disparaîtrait au bout d’un siècle environ.

Mots-clés mars