NASA : l’amendement qui pourrait tout changer

Comme vous le savez, la NASA prévoit d’envoyer des astronautes sur la Lune d’ici 2024 par le biais de la mission Artemis. Ce qui n’a plus eu lieu depuis 1972. Pour ce faire, l’agence spatiale a choisi de confier la construction de l’atterrisseur lunaire de cette mission à SpaceX.

Tout le monde n’est évidemment pas d’accord avec la décision de la NASA. Ainsi, il y a quelques jours, la sénatrice démocrate Maria Cantwell et le sénateur républicain Roger Wicker ont déposé un amendement dans le cadre de l’Endless Frontier Act, destiné à pousser la NASA à remettre sa décision en question.

Photo de Michael Draeger. Crédits Pixabay

Il faut savoir que cet amendement, s’il est validé, affectera bien plus que la seule mission Artemis. Ce qui risque fortement de chambouler tous les plans de la NASA. Toutefois, l’amendement en question devra encore passer par un long protocole de validation.

Un amendement destiné à favoriser la concurrence

Pour la précision, normalement, la NASA devait attribuer cette mission à deux entreprises, mais pas seulement à l’entreprise d’Elon Musk.

Ainsi, le mercredi 12 mai dernier, les sénateurs qui sont derrière cet amendement ont clairement montré leur désaccord avec la NASA, qui pour rappel, a uniquement choisi SpaceX pour la construction d’un atterrisseur pour la mission Artemis. En effet, Blue Origin devait aussi participer à l’aventure.

Selon ces sénateurs, la NASA a bénéficié d’assez de fonds pour la construction de deux atterrisseurs, ce qui implique l’exigence de la participation de deux sociétés pour la mission Artemis, mais pas seulement celle de SpaceX.

Un amendement qui pourrait tout chambouler

Mais cet amendement va encore plus loin, ce qui risque de perturber le calendrier de la NASA. En effet, ce projet de loi demande également à la NASA de continuer l’élaboration de l’Exploration Upper Stage, le deuxième étage de la fusée SLS (Space Launch System), derrière laquelle se trouve Boeing.

Force est donc de constater que cet amendement impose de nombreuses exigences qui pourront tout changer du côté de la NASA. Mais rien n’est encore joué. En effet, cette modification par rapport à l’Endless Frontier Act nécessitera la validation du Sénat au complet, puis celle du Congrès. Et ce n’est pas gagné d’avance.

Mots-clés NASA Artemis