La NASA veut rendre ses vaisseaux et ses sondes plus intelligents

La NASA s’intéresse elle aussi depuis plusieurs années à l’intelligence artificielle et elle compte bien intégrer la technologie à ses prochaines missions de recherche spatiale. L’agence spatiale américaine affiche notamment sa volonté d’améliorer ses engins en les rendant plus autonomes par rapport à la prise de décision. Cela pourrait permettre aux chercheurs d’effectuer de grandes découvertes à partir de petits détails.

L’annonce a été publiée dans la revue Science : Robotics. Steve Chien et Kiri Wagstaff, deux experts du JPL (Jet Propulsion Laboratory), ont souligné que « L’objectif est que l’IA soit un assistant intelligent collaborant avec le scientifique. » Ce dernier n’aura donc plus qu’à analyser et interpréter les données sur des phénomènes présélectionnés par la sonde.

NASA

Les chercheurs de la NASA ont déjà effectué d’importantes découvertes grâce à l’exploitation de l’IA dans l’exploration spatiale.

La NASA souhaite faire appel à l’IA

« Nous ne voulons pas manquer quelque chose simplement parce que nous ne savions pas le chercher. » a affirmé l’un des deux auteurs de l’article, Kiri Wagstaff, qui travaille au sein de la division en charge de l’apprentissage machine du JPL. Il a ensuite ajouté : « Nous voulons que le vaisseau spatial sache ce que nous espérons voir et qu’il reconnaisse quand il observe quelque chose de différent. » 

L’objectif de l’Agence est d’ainsi de développer une IA capable de juger elle-même de l’importance d’un événement et d’alerter ensuite l’équipe scientifique. Cette capacité devrait être valable pour des événements totalement nouveaux et inattendus.

La sonde devrait donc pouvoir simuler la réaction naturelle humaine face à une découverte.

Un outil d’observation indispensable

La NASA pense en effet que les sondes envoyées par ses services ont pu passer à côté de détails essentiels au cours de leur mission. Cette IA leur permettrait de corriger le problème, à condition qu’elle soit en mesure de distinguer les faits inhabituels.

Dans l’idéal, l’agence souhaiterait faire en sorte que la sonde ou le vaisseau spatial soit capable de créer un modèle de normalité basé sur ses propres observations pour reconnaître de son propre chef les éléments et situations sortant de l’ordinaire.

Le gain de temps pourrait cependant être très conséquent.

La NASA envisage en effet d’implanter cette IA sur tous ses engins spatiaux tels que les vaisseaux, les robots, les rovers, les satellites, etc. À terme, ce projet pourrait révolutionner la compréhension du cosmos. Il pourrait également favoriser la colonisation de Mars, par exemple.

« L’IA est un outil d’observation qui nous permet d’étudier des données que nous ne pourrions pas obtenir autrement. » a précisé Kiri Wagstaff.

Mots-clés espaceNASA