NASA : La première sortie exclusivement féminine dans l’espace a été un succès

Le vendredi 18 octobre 2019 est une journée à marquer d’une pierre blanche pour la NASA et pour ses femmes astronautes. En effet, c’est lors de cette mémorable journée que deux astronautes de la NASA, Christina Koch et Jessica Meir, ont effectué la première sortie exclusivement féminine dans l’espace. Une première dans l’histoire de la NASA.

Comme le rapporte Women@NASA dans son tweet daté du même jour, les astronautes se sont aventurées à l’extérieur de la Station Spatiale Internationale (ISS) afin de réparer un contrôleur de puissance défaillant de la station. Une opération qui débuta à 7h50 (HE) pour ne prendre fin qu’à 14h55.

Capture d’écran Twitter – Women@NASA

A noter que cet évènement ne survient que sept mois après la date initialement prévue pour cette opération. Un retard dû à un problème de taille de combinaison.

La NASA critiquée pour discriminer les femmes avec ses combinaisons spatiales inadaptées

En effet, la sortie exclusivement féminine dans l’espace et la réparation du contrôleur de puissance défaillant ont dû être reportées car l’ISS ne disposait pas d’une combinaison spatiale de taille moyenne dont avait impérativement besoin l’une des astronautes.

L’agence spatiale américaine a d’ailleurs essuyé plusieurs critiques affirmant l’existence d’une discrimination apparente vu que la NASA avait assez de combinaisons pour permettre à plusieurs hommes de sortir dans l’espace, mais pas assez de combinaisons pour permettre la sortie de plusieurs femmes.

Tout est bien qui finit bien

La NASA a essayé de se défendre en alléguant que les combinaisons spatiales qui ont été conçues dans le cadre de son programme Artemis Moon devaient offrir une mobilité maximale aux astronautes de toutes formes et de toutes tailles.

Mais l’astronaute Anne McClain, qui devait initialement participer à cette sortie aux côtés de Koch, mais dont la mission dans l’espace a pris fin en juin, a bien essayé de mettre un costume de grande taille, mais sa mobilité était bien trop réduite.

Finalement, selon TechCrunch, la NASA a envoyé une combinaison spatiale de taille moyenne en octobre 2019 pour résoudre ce problème. L’agence spatiale semble effectivement tenir à réprimer toute perception de discrimination relative à ses combinaisons spatiales. Les deux astronautes Koch et Meir sont ainsi pu effectuer leur « spacewalk » et remplir avec brio leur mission de réparation.

Mots-clés issNASA