NASA : la Maison Blanche requiert le développement d’une norme de temps lunaire

La NASA va établir une norme de temps unifiée pour la Lune et d’autres corps célestes sur demande de la Maison Blanche. Cette directive s’inscrit dans le cadre d’une course à la Lune qui s’intensifie entre les nations et les entreprises privées.

Crédit NASA
Crédit NASA

Découvrez ici les détails à propos de cette démarche de la Maison Blanche.

Des normes internationales pour l’exploration de l’espace

La Maison Blanche a demandé mardi à la NASA d’établir une norme de temps unifiée pour la Lune et d’autres corps célestes. Les États-Unis cherchent en effet à établir des normes internationales dans l’espace dans le cadre de la course lunaire.

L’information a été annoncée par un mémo envoyé par le chef du Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche (OSTP). Dans le document, il a exhorté l’agence spatiale à travailler avec d’autres parties du gouvernement américain.

De cette collaboration devrait émerger un plan avant la fin de 2026. Celui-ci est dans le but établir ce qui est appelé un temps lunaire coordonné (LTC).

Les différences de force gravitationnelle et d’autres facteurs modifient la façon dont le temps se déroule dans l’espace par rapport à sa perception sur Terre.

Le LTC servirait notamment de référence en matière de mesure du temps. Il servira principalement aux engins spatiaux et aux satellites lunaires dont les missions requièrent une extrême précision.

À LIRE AUSSI : La NASA s’apprête à lancer la mission PACE dans l’espace

De la prévention pour les missions actuellement en préparation

Dans le cadre de son programme Artemis, la NASA prévoit d’envoyer des missions d’astronautes sur la Lune dans quelques années. Elle souhaite y établir une base lunaire scientifique qui pourrait contribuer à préparer le terrain pour de futures missions vers Mars.

Des dizaines d’entreprises, de vaisseaux spatiaux et de pays participent à cet effort. Un responsable de l’OSTP s’est d’ailleurs exprimé à propos.

Il explique qu’en l’absence d’une norme de temps lunaire unifiée, il serait difficile de garantir la sécurité des transferts de données entre les engins spatiaux. De même, elle empêcherait la synchronisation des communications entre la Terre, les satellites lunaires, les bases et les astronautes.

Il a ajouté que les décalages temporels pourraient également entraîner des erreurs dans la cartographie. Des erreurs pourraient également affecter la localisation des positions sur la lune ou en orbite autour d’elle.

Sur Terre, la plupart des horloges et des fuseaux horaires sont basés sur le temps universel coordonné (UTC). Cette norme internationalement reconnue s’appuie sur un vaste réseau mondial d’horloges atomiques placées à différents endroits du globe.

Ces horloges mesurent les changements d’état des atomes et génèrent une moyenne qui constitue finalement une heure précise. C’est ce même principe que la NASA et la Maison Blanche souhaitent exploiter avec le LTC.

Source : Gizmodo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.