D’après la NASA, certains organismes de la Terre pourraient temporairement survivre sur Mars

À en croire l’Agence spatiale américaine, des organismes terrestres pourraient survivre pendant un certain temps sur Mars. Voilà une théorie susceptible de révolutionner l’exploration spatiale.

Des scientifiques de la NASA et du Centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique ont déployé plusieurs organismes fongiques et bactériens dans la stratosphère en 2019 dans le cadre de l’expérience MARSBOx (Microbes in Atmosphere for Radiation, Survival and Biological Outcomes Experiment). La stratosphère, deuxième couche de l’atmosphère terrestre, possède des propriétés atmosphériques assez similaires à celle de Mars. Elle constitue ainsi l’endroit idéal pour envoyer des échantillons d’organismes terrestres afin de savoir s’ils peuvent survivre sur la planète rouge. Les résultats sont plutôt encourageants.

Crédits Pixabay

Les scientifiques ont conclu que certains micro-organismes terrestres devraient pouvoir survivre à la surface martienne, mais seulement pour une durée limitée.

Plusieurs micro-organismes étudiés

Dans le cadre de cette étude, l’équipe a placé des spores fongiques d’Aspergillus niger ou aspergillenoir, de Salinisphaera shabanensis, de Staphylococcus capitis et des cellules bactériennes MASE-IM-9 à l’intérieur du conteneur en aluminium du MARSBOx. À noter que le contenu était réparti selon deux couches d’échantillons. Contrairement à celle du haut, celle du bas bénéficiait d’une protection contre les radiations afin de permettre aux scientifiques de séparer les effets des radiations des conséquences d’autres conditions environnementales.

Un ballon a transporté le conteneur dans la stratosphère, où les échantillons ont été soumis à des conditions de type martien. Les micro-organismes ont notamment été exposés à des rayons UV plus de mille fois supérieurs au niveau qui frappe sur Terre.

Des enjeux de taille

Champignon filamenteux de la famille des Eurotiales, l’aspergille noir est l’organisme ayant le mieux supporté cette dure épreuve. D’après Katharina Siems, chercheuse au Centre aérospatial allemand, l’étude de la capacité de certains microorganismes à survivre dans l’espace est d’une grande importance, car ceux-ci pourraient nous être utiles lors d’une mission habitée vers Mars.

« Dans le cadre de missions de longue durée avec équipage sur Mars, nous devrions savoir comment les microorganismes d’origine terrestre survivraient sur la planète rouge, car certains d’entre eux pourraient présenter un risque pour la santé des astronautes. En outre, certains microbes pourraient être très utiles en matière d’exploration spatiale. Ils pourraient nous aider à produire de la nourriture et des matériaux indépendamment de la Terre, ce qui sera crucial lorsque nous nous trouverons loin de chez nous », a-t-elle expliqué.

Mots-clés marsNASAterre