La NASA est en train de développer un rover capable de se transformer

Nous savons que l’exploration joue un rôle essentiel dans les missions spatiales, surtout lorsque la NASA décide d’envoyer un rover explorer les planètes voisines. Toutefois, le fait est que, jusqu’à présent, les rovers se heurtaient souvent à des terrains tortueux, rendant difficile l’exploration. Mais ce dilemme pourrait bien prendre fin avec le nouveau rover que conçoit actuellement la NASA, nous rapporte Space.com.

Il s’agit de DuAxle, abréviation pour dual-Axel, qui est une combinaison d’une paire de rovers Axel à deux roues. Pour information, le rover Axel est un simple rover à deux roues qui dispose d’une longue attache qui le connecte à un véhicule plus grand.

Photo de Michael Draeger. Crédits Pixabay

L’Axel est équipé d’un bras robotique grâce auquel il peut collecter des échantillons. Il est également doté de caméras stéréoscopiques qui lui servent à prendre des images.

Un rover qui peut se détacher

DuAxel est ainsi la combinaison de deux rovers Axel. Lorsque le véhicule rencontre un cratère, une fosse ou un terrain extrême, il peut s’arrêter, abaisser son châssis et s’ancrer dans le sol. Il va ensuite se séparer en deux parties. La première partie du rover, et plus précisément, sa partie arrière restera en place tandis que la seconde partie du rover – sa partie avant – pourra se détacher et, grâce à l’attache, elle pourra aller explorer le terrain tortueux tout en restant stable grâce à la partie du rover ancré dans le sol.

Une fois l’exploration du cratère ou de la fosse terminée, la moitié avant du rover pourra se réenroulée à sa moitié arrière. Il y a quelques mois, les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory de la NASA ont testé le rover dans le désert de Mojave. Ils ont constaté qu’Axel, la moitié avant du rover, parvenait à manœuvrer correctement sur des pentes raides et rocheuses.

A lire aussi : Voici AU-Spot, le robot qui ira explorer les grottes de Mars

DuAxel pourrait s’adapter à tout type de terrains

Issa Nesnas, technologue en robotique auprès du JPL a ainsi déclaré dans un communiqué de la NASA que DuAxel s’était extrêmement bien comporté sur le terrain et qu’il avait démontré « avec succès sa capacité à s’approcher d’un terrain difficile, à ancrer, puis à détacher son rover Axel attaché ».

Patrick Mcgarey définit particulièrement DuAxel comme un robot transformateur conçu pour l’exploration planétaire. Il déclare dans le même communiqué que « le principal avantage de DuAxel est mis en évidence lorsque vous avez une incertitude sur le site d’atterrissage ». En concevant DuAxel, les scientifiques ont particulièrement pensé aux paysages de Mars mais ils assurent que ce rover transformateur peut tout aussi bien aller sur la Lune, Mercure ou même les terrains glacés d’Europa, la lune de Jupiter.

A lire aussi : On a créé une carte des anciens système fluviaux de Mars

En tout cas, si DuAxek a réussi les tests sur la Terre, il lui reste à démontrer son savoir-faire dans l’espace et jusqu’à présent, aucune mission n’a encore été attribuée au nouveau rover. Mais on se doute bien que ça ne saurait tarder.

Mots-clés NASA