La NASA a réussi une téléportation quantique longue distance

Des scientifiques de la NASA viennent de réaliser la première téléportation quantique à longue distance de l’histoire. Ils ont envoyé plusieurs qubits de photons à partir d’un câble à fibre optique de 44 kilomètres avec 90% de réussite. Le réseau a été conçu à partir d’un équipement que l’on peut associer avec des infrastructures internet déjà existantes. Cette innovation pourrait marquer le début d’une nouvelle ère : celle de l’internet quantique.

Ce transfert d’états quantiques est le résultat d’une fusion de deux particules. Ceux-ci sont liés de manière à ce que les informations soient partagées l’une avec l’autre exactement au même moment.

Un satellite orbitant autour de la Terre
Crédits Pixabay

Il est désormais envisageable de poser les fondations d’un « réseau du futur » dans le domaine de la communication, de l’informatique et du stockage de données.

La recherche a été effectuée par des chercheurs de Fermilab, d’AT&T, de Caltech, de l’université d’Harvard, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA et de l’université de Calagary.

Une recherche soutenue par l’État américain

Ce plan a été imaginé par le Department of Energy des États-Unis à Chicago. L’idée est de mettre au point un internet quantique national. Les États-Unis semblent bien décidés à exploiter l’informatique quantique. Ils ont récemment investi un milliard de dollars dans ce projet. Des géants de la technologie américains, comme IBM, ont ainsi dévoilé qu’un ordinateur quantique à 1000 qubits est prévu pour 2023.

Toutefois, les chercheurs ont avoué qu’il faudra encore davantage de recherches et de développement avant de mettre ce nouveau système sur le marché.

« Nous sommes fiers d’avoir franchi cette étape importante dans le domaine des systèmes de téléportation quantique durables, performants et évolutifs. Les résultats seront encore améliorés grâce à la mise à niveau des systèmes que nous espérons achever vers le deuxième trimestre 2021. »

La professeure Spiropulu du California Institute of Technology

A lire aussi : Un pas de plus a été franchi vers la téléportation quantique

Les bases de la construction d’un réseau quantique

Dans cette démonstration, les qubits ont remplacé les bits traditionnels utilisés pour coder les informations numériques. Chaque nouveau qubit ajouté augmente la puissance de l’ordinateur de façon exponentielle plutôt que linéaire.

« Cette déduction serait les bases de la construction d’un réseau quantique à Chicago. Nous allons accentuer la recherche et essayer de franchir des étapes sur la réalisation d’applications réelles pour les communications et pour les réseaux quantiques. Ainsi, nous testerons également des idées de la physique fondamentale. »

Panagiotis Spentzouris, responsable du programme de science quantique au Fermilab

Mots-clés NASA