La NASA a l’intention de proposer Spitzer en location

La NASA souffre actuellement d’un déficit budgétaire important. Elle envisage donc d’offrir les services du télescope Spitzer à des investisseurs issus du secteur privé, et ce, dès 2019. L’agence spatiale américaine a pris cette décision pour éviter de devoir suspendre les observations liées au télescope, un télescope lancé en 2003.

Le responsable de la section d’astrophysique de la NASA, Paul Hertz a d’ores et déjà déclaré que l’agence spatiale américaine était ouverte à toute proposition de partenariat en provenance de toute institution américaine qui souhaiterait louer Spitzer.

Espace

L’annonce de cet appel d’offres de la NASA a surpris de nombreux observateurs. L’agence américaine avait en effet décidé en 2016 de prolonger le financement du télescope jusqu’en 2019.

Spitzer, bientôt à la retraite ?

Depuis son lancement en 2003, ce télescope spatial a rendu d’énormes services à la NASA et à ses chercheurs.

En février 2017, il a notamment permis à l’agence spatiale de découvrir sept exoplanètes autour de l’Étoile naine, Trappist-1. Malgré quatorze ans de bons et loyaux services, Spitzer sera obligé de tirer sa révérence d’ici deux ans si aucun investisseur potentiel ne pointe le bout de son nez.

La NASA insiste sur le fait que la reprise du télescope spatial par des investisseurs privés ne se fera que dans le cadre d’une location, car l’agence américaine continuera à être la responsable.

En outre, un cas de figure similaire a déjà eu lieu lorsque la NASA a loué le satellite GALEX à l’Université privée de Caltech en mai 2012.

La NASA se tourne vers de nouveaux horizons

Si en 2019, année à laquelle la NASA suspendra les financements de Spitzer, aucune entreprise privée ne répond à l’appel d’offres de l’agence spatiale américaine, le télescope sera mis hors service.

Cette décision sera dure à prendre pour l’agence mais elle lui permettra de financer les projets qu’elle compte entreprendre sur Mars.

En effet, en 2020, la NASA envisage d’envoyer une nouvelle mission non habitée sur la planète rouge dans le but de rechercher d’éventuelles traces de vie organique. Le coût de cette mission s’élèvera à 2 milliards de dollars.

2019 nous dira donc ce que l’avenir réserve au télescope Spitzer.

D’ici là, la NASA reste ouverte à toutes propositions.