La NASA a commencé la construction du X-Plane

Les ingénieurs de la NASA ont décidé de passer à la vitesse supérieure dans l’innovation aéronautique. Pour la première fois du 21e siècle, les équipes aéronautiques de la NASA ont entrepris de construire un X-Plane.

Derrière ce terme pour le moins énigmatique se cache un avion doté des dernières innovations technologiques, un avion capable de voler à une vitesse supersonique dans le plus grand silence.

La construction de ce nouveau X-Plane a débuté le mercredi 4 avril 2018. Avec cet avion, la NASA compte récolter des données cruciales qui permettront à l’avenir de mettre en place un trafic commercial aérien, permettant aux passagers de survoler la Terre.

Pour mener à bien ce projet, l’Agence spatiale américaine a confié à la Lockheed Martin Aeronautics Company de Palmdale, en Californie, la construction de ce X-Plane qui devra être opérationnel dans trois ans.

Un X-Plane supersonique et silencieux

Le contrat attribué par la NASA à la compagnie aéronautique de Palmade vaut 247 millions de dollars. Une somme pour le moins colossale que la compagnie devra mettre à profit pour construire le X-Plane et le livrer avant le mois de décembre 2021 à Armstrong Flight Research Center en Californie.

Selon l’administrateur adjoint de la NASA, Jaiwon Shin, la construction de ce X-Plane est une continuité de la tradition aéronautique qui est de résoudre les difficultés techniques liées au vol supersonique.

Pour remporter ce défi, les concepteurs du X-Plane auront recours au démonstrateur de vol Low-Boom.

L’avion volera à une vitesse supersonique. Néanmoins, il produira des bangs sonores si faibles que les personnes au sol ne remarqueront presque pas les bruits de l’avion.

Les réglementations actuelles interdisent le vol des avions supersoniques au-dessus des terres. Avec le X-Plane, la NASA pourra recueillir des informations sur l’efficacité du Low-Boom et le soumettre à l’acceptation du public en faisant voler l’avion sur certaines villes américaines qui seront ultérieurement sélectionnées.

Le X-Plane changera-t-il l’avenir des vols supersoniques au-dessus des terres ?

L’ensemble de ces données récoltées sera transmis à l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale ou OACI et la Federal Aviation Administration ou FAA en 2025. Ces organismes élaboreront et adopteront alors de nouveaux règlements basés sur les niveaux sonores perçus par les gens au sol.

La première recherche sur la supersonique ou le sonic boom a débuté dès 1947 quand la NASA s’appelait encore Comité consultatif national pour l’aéronautique.

Il faut également souligner que les avions supersoniques semblent revenir sur le devant de la scène. Le terrible accident survenu sur le Concorde à Gonesse en 2000 avait eu raison du projet, mais plusieurs acteurs de renom souhaitent désormais lui redonner ses lettres de noblesse.

En plus de la NASA et de Lochkeed Martin, Boeing est lui aussi en train de développer un avion supersonique, un avion capable cette fois d’atteindre cinq fois la vitesse du son. Il faudra encore plusieurs décennies avant que le projet ne soit bouclé, mais les premiers rapports sont très prometteurs.

De même pour Boom Technology, une start-up travaillant elle aussi sur un avion capable de transporter une cinquantaine de passagers. L’entreprise ne compte d’ailleurs pas seulement remettre le vol supersonique à la mode, elle est également à pied d’oeuvre pour le démocratiser. A terme, elle souhaite ainsi que le prix du billet à bord d’un de ces avions soit équivalent à celui d’une classe affaire.

Mots-clés NASA