Navya inaugure les premiers bus autonomes et électriques à Paris

Navya, une startup française, vient d’inaugurer les premiers bus autonomes qui fonctionnent à partir d’une batterie électrique. Il s’agit d’une première mondiale. Les trois nouveaux bus ont été baptisés Arma. Ils ont été lancés au début de la semaine en Île-de-France. Actuellement, les trois navettes de l’entreprise circuleront sur l’esplanade de la Défense. Durant les six prochains mois, ces véhicules seront gratuitement accessibles aux Français.

L’inauguration a été menée par Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France. Jusqu’à la fin de l’année, ça sera le STIF (Syndicat des transports d’Île-de-France) qui sera chargé du pilotage des Arma. Ces derniers ont tous été affectés au quartier d’affaires et ils couvriront chacun leurs circuits respectifs.

Navya

Tous les jours, elles sont opérationnelles de huit heures jusqu’à vingt heures. Durant les jours fériés, elles fonctionnent de dix heures à dix-huit heures.

L’expérimentation inédite

Durant ce premier mois, les passagers seront reçus par des employés qualifiés. En août, en revanche, aucun agent ne sera là pour les assister. D’ici cette date, les bus seront entièrement autonomes.

La présidente de l’Île-de-France, Valérie Pécresse a souligné que « C’est une expérimentation inédite à l’échelle mondiale. »

L’entreprise française a précisé que ses navettes seront améliorées au fil du temps. À ce propos, elle est en train de développer une technologie pour la communication de ses bus. « Nous travaillons sur la communication intervéhicules et sur des protocoles permettant de repérer des véhicules de type ambulance. » a précisé le PDG de l’entreprise, Christophe Sapet.

Selon Valérie Pécresse, ce nouveau type de véhicule a été conçu pour remplacer les bus à moteur diesel. Elle estime que ces derniers devraient totalement disparaître de la région à l’horizon de 2025.

Des bus spécifiques

Selon le PDG de Navya, ces navettes ont été conçues à partir de la combinaison de trois techniques distinctes.

« Pour que le véhicule puisse mieux détecter son environnement, idéalement il faut confronter trois systèmes différents : nous l’avons fait avec des technologies recourant à des capteurs, à des satellites et des caméras. » a-t-il affirmé.

Il faut noter que ces bolides roulent avec une vitesse maximale de quarante-cinq kilomètres par heure. Le Navya Arma est également équipé d’un appareil audiovisuel. Ce dernier est installé dans la cabine et sert à communiquer aux voyageurs.

RED by SFR : le forfait 5 Go à 10 € par mois à vie

Mots-clés écologieinsolite