Neapolis : la ville romaine engloutie a été retrouvée

Neapolis a fasciné des générations d’archéologues et une équipe pense précisément avoir retrouvé les ruines de la cité romaine engloutie au large des côtes tunisiennes.

Neapolis n’est pas une cité récente. D’après les anciens écrits, la ville aurait en effet été fondée au cinquième siècle avant notre ère sur un site proche de l’actuelle Nabeul, une ville côtière tunisienne située sur la côte sud et donc à proximité de la péninsule du Cap Bon, soit à une soixantaine de kilomètres au sud-est de la capitale du pays.

OceanCleanup

Selon Ammien Marcellin, un des plus importants historiens de l’Antiquité, cette puissante cité aurait été en partie submergée par un tsunami survenu dans les premiers siècles de notre ère.

Neapolis, la ville engloutie

L’homme a en effet évoqué dans un de ses écrits une terrible catastrophe naturelle et plus précisément un séisme  de magnitude 8 survenu durant l’été de l’an 365. D’après son témoignage, ce dernier aurait provoqué d’importants dommages à travers l’Égypte et la Crète, mais il aurait aussi donné vie à de puissants tsunamis.

L’un d’entre eux se serait précisément abattu sur la cité de Neapolis, entraînant du même coup l’effondrement de toute une partie de la ville et la mort de plusieurs centaines de personnes.

Les circonstances de sa disparition ont passionné les archéologues pendant de longues années, mais ce n’est pas uniquement pour cette raison que les chercheurs ont entamé des recherches afin de retrouver ses ruines.

Neapolis a en effet changé à plusieurs reprises de faction et elle est donc devenue en l’espace de quelques siècles un centre historique important.

Elle est en effet passé entre les mains des Carthaginois pendant la troisième guerre punique avant de tomber entre les griffes des Romains.

Une ville qui occupait une place importante dans l’économie de la région

L’Institut du Patrimoine National Tunisien et l’Université de Sassari en Italie ont donc monté une expédition afin de tenter de localiser les ruines de la cité antique. Les recherches ont commencé en 2010, mais il a fallu plusieurs années aux scientifiques afin de trouver les restes de Neapolis.

Des restes extrêmement importants d’ailleurs. Les ruines comprennent en effet des rues, des monuments et une centaine de réservoirs utilisés à l’époque pour produire du garum et donc une sauce de poisson fermentée. Les archéologues pensent ainsi que ce produit occupait une place importante dans l’économie de la ville et par extension de la région.

En poursuivant leurs investigations, les chercheurs ont également trouvé de nombreux outils et divers artefacts datés de l’époque.

Les ruines de la ville s’étendant sur un peu plus de vingt hectares, il faudra cependant encore quelques années afin d’en faire le tour. En attendant, l’AFP a eu l’occasion de tourner une vidéo sur place, une vidéo qui devrait beaucoup intéresser les amateurs d’archéologie et tous les curieux.