Need for Speed Payback officiellement annoncé

Electronic Arts vient de lever le voile sur le nouvel épisode de sa célèbre franchise à quatre roues, lequel se nomme Need for Speed Payback et offre de nous faire découvrir en fin d’année l’envers du décor de Fortune Valley. Autre précision notable, il y fera aussi jour.

Faites-vous partie de ces joueurs qui attendent encore fébrilement chaque annonce d’un nouveau Need for Speed, même après celle du Need for Speed de 2015 qui était loin d’envoyer du rêve ? Oui ? Alors dans ce cas, il n’y aurait a priori rien à ajouter à la bande-annonce dévoilée il y a maintenant une poignée de minutes sur le compte YouTube de la série.

Maintenant, il peut être intéressant de mettre des mots sur les informations transmises par ces images et les émotions ressenties à leur visionnage, juste comme ça. La bande-annonce démarre d’ailleurs fort avec une course poursuite entre un poids lourd et un bolide de course. On apprend au passage que Need for Speed Payback sortira le 10 novembre 2017. Sur quels supports ? Tablons dès à présent sur la PS4, la Xbox One et le PC, avec un faible risque de viser à côté.

Need for Speed Payback, une histoire de vengeance dans une vallée imaginaire de la chance

Comme le volet précédent, ce Need for Speed-là aura une histoire à raconter. Elle prendra place “dans le monde souterrain de Fortune Valley, [où] vous et votre bande êtes réunis pour une quête de vengeance envers The House, un infâme cartel qui dirige les casinos, les criminels et les flics de la ville”.

Les environnements dépeints dans la vidéo promettent un certain dépaysement, sans que l’on puisse toutefois, à ce stade, comparer Need for Speed Payback à un quelconque épisode de la série des Forza Horizon. Les dernières secondes du trailer sont intéressantes dans le sens où elles indiquent que les images sont représentatives de l’expérience de jeu, qu’elles ont été capturées avec le moteur de jeu Frostbite et surtout que la résolution Ultra HD ne sera pas disponible sur toutes les plates-formes. Est-ce à dire que la Switch de Nintendo pourrait finalement faire partie des plates-formes d’accueil du soft ?