Needs More JPEG, le service inutile qui vous fera regretter la compression

Basiquement, un format de fichier pour les images, ce n’est pas si sorcier que ça à imaginer : on stocke les valeurs des pixels un à un, en s’arrangeant pour pouvoir retrouver leur position facilement, et c’est fini. C’est d’ailleurs plus ou moins l’esprit de certains formats comme le Bitmap. L’avantage, c’est que le format est simple : tout le monde peut le lire facilement, et la qualité est irréprochable puisque les couleurs et les positions sont retranscrites fidèlement. Le problème, c’est la taille.

Un tel fichier peut rapidement atteindre plusieurs Mio sans soucis et ce n’est bien sûr pas pratique à stocker et encore moins à utiliser sur le web. Alors on a inventé d’autres formats, comme le JPEG, qui compressent les données. Et si vous voulez voir en quoi ce n’est pas parfait, Needs More JPEG est là pour vous.

Needs More JPEG

Deux fichiers JPEG ne se valent pas forcément et, pour une même image, on peut obtenir plusieurs tailles de fichier différentes en effectuant plus ou moins de compression. Plus vous compressez, plus votre fichier sera petit. Le problème, c’est aussi que plus vous compressez, et plus vous perdez en qualité.

Eh oui, rien n’est magique, et il faut forcément faire des concessions dans la vie. Certains l’ont d’ailleurs très bien compris et compressent leurs images à mort, pour un résultat à peine lisible.

C’est donc le cas du service Needs More JPEG : vous lui envoyez une image, et il vous la rend compressée au maximum. Avec la taille du résultat en prime.

Faisons par exemple le test avec cette photo de la LG G Watch prise pour les besoins du test que vous pouvez lire sur Machineo. L’originale fait environ 1,5 Mio, et c’est évidemment beaucoup trop pour le web. Alors on compresse, et Needs More JPEG me rend ma photo avec une taille impressionnante : 9 kio ! Bon, pas sûr que ça vaille le coup d’être utilisé, mais c’est toujours marrant.

Via