Nefertiti ramenée à la vie grâce à l’imagerie 3D

La reine Néfertiti, dont le nom signifie « la belle est venue » ou « la parfaite est arrivée », a vécu aux environs de 1370 à 1333 av. J.-C. Grande épouse royale d’Akhenaton, l’un des derniers rois de la XVIIIe dynastie, elle aurait peut-être même dirigé l’Égypte elle-même après la mort de son mari.

Grâce aux dernières avancées technologies en matière d’imagerie 3D, des scientifiques se sont basés sur la structure faciale de la supposée momie de Néfertiti pour donner vie à la beauté légendaire de la célèbre reine égyptienne.

Nefertiti

Le visage de la reine Néfertiti dévoilé

Afin de créer le buste de l’ancienne reine, une équipe de scientifiques de l’Université de Bristol en Angleterre a cartographié numériquement le visage d’une momie connue sous le nom de « The Younger Lady ». La momie a été trouvée en 1898 et on pense qu’elle représente la reine Néfertiti, mais cela n’a jamais été prouvé. Le visage de la momie a été cartographié numériquement pour faire une construction faciale précise pour le buste.

Puis, la paléoartiste Elisabeth Daynes a recréé le visage de la reine sur le buste, un processus laborieux qui aurait pris environ 500 heures de travail. En comparant le buste avec des images historiques de Néfertiti, les chercheurs ont pu montrer que la momie « The Younger Lady » était en effet la célèbre reine.

Une polémique sur la couleur de la peau de Nefertiti

L’imagerie 3D a permis seulement de copier la structure faciale de la momie, d’autres caractéristiques telles que la couleur de la peau et des yeux ont été laissées à l’appréciation de l’artiste. Nombreux sont ceux qui ont ainsi manifesté leur colère sur Twitter concernant la décision de l’artiste de donner une peau si pâle à Nefertiti. Puisque la reine a vécu bien avant l’époque de la photographie, il n’y a aucun moyen de connaître son teint exact, bien que le buste le plus célèbre représentant la reine, qui aurait été créé en 1345 avant notre ère, représente un monarque avec une peau plus sombre.

Mis à part la controverse sur la tonalité de la peau, le nouveau buste est plébiscité pour ses détails précis sur d’autres aspects, tels que la représentation du tonus musculaire de la reine et la profondeur des tissus cutanés.