Neptune comme on ne l’a encore jamais vue

Le télescope James Webb n’en finit pas de nous épater avec les images de l’Univers qu’il capture. Récemment, l’observatoire spatial a capturé l’image d’un objet spatial plus proche de nous que les galaxies et les étoiles, la planète Neptune. Cette dernière apparait sur la photo prise par Webb sous une forme qui ne nous est pas familière, le télescope fonctionnant dans la gamme infrarouge. De plus, les anneaux de la planète sont visibles pour la première fois depuis plus de 30 ans.

La dernière fois que les astronomes ont pu contempler les anneaux de Neptune, c’était il y a 32 ans lors du passage de la sonde Voyager 2 près de la planète. La  sonde était alors en route pour sortir du système solaire. Selon Heidi Hammel, planétologue au sein de l’AURA ou Association of Universities for Research in Astronomy, cela fait trois décennies qu’on n’a pas vu ces bandes de poussière presque invisibles, et c’est la première fois qu’on les voit dans la gamme infrarouge.

Neptune vue par Webb
Crédits NASA, ESA, CSA, and STScI

Prouvant une fois de plus qu’il est bien plus puissant que tous les autres télescopes, le télescope Webb a capturé une image montrant d’autres anneaux de Neptune. La visibilité de ces anneaux est si faible que même Voyager 2 n’a pas pu les voir. C’est la première fois que les scientifiques ont pu les observer.

Pourquoi Neptune apparait en blanc ?

Ceux qui ont déjà vu les photos de Neptune prises par le télescope Hubble l’ont sûrement remarqué, la planète n’est pas bleue sur la nouvelle image. La couleur bleue, qui est causée par la présence de méthane dans l’atmosphère de la planète, n’apparait pas puisque Webb voit la planète dans la gamme proche-infrarouge.

Le méthane dans les nuages de glace de Neptune absorbe fortement la lumière dans ces longueurs d’onde. Les parties de la planète qui ne sont pas couvertes par les nuages brillants de haute altitude sont ainsi plus sombres sur la photo.

Ce qu’on peut voir sur la nouvelle image

De nombreux détails apparaissent sur l’image de Neptune prise par le télescope Webb. Il y a par exemple une série de taches brillantes dans l’hémisphère sud. Il s’agit de nuages de glace en haute altitude qui reflètent la lumière du Soleil avant que le méthane ne puisse l’absorber.

On peut aussi voir une ligne brillante qui entoure l’équateur. Elle indique la circulation globale des vents violents et tempêtes dans l’atmosphère de la planète.

Parmi les détails qui ont intrigué les scientifiques, il y a cette luminosité dans la région du pôle nord de Neptune. Actuellement, le pôle nord de cette dernière ne devrait pas être visible à partir de la position du télescope Webb. Pourtant, ce dernier a quand même réussi à capturer quelque chose.

Neptune n’est pas le seul objet spatial qui apparait dans l’image. En effet, on peut aussi y voir 7 lunes de la planète. En particulier, au-dessus de la géante de glace, il y a un point très brillant qui n’est autre que Triton. Cette lune est recouverte d’une couche gelée d’azote condensé et reflète environ 70% de la lumière solaire.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.