Le Nest Mini et le Nest WiFi se refont une beauté, avec un focus sur le son

Google a beaucoup investi sur le marché de l’IoT ces dernières années et la firme ne compte visiblement pas en rester là. Preuve en est, elle vient de présenter deux nouveaux appareils, à savoir le Nest Mini et le Nest WiFi.

Enfin, de nouveaux appareils, ce n’est pas tout à fait exact. Disons que Google a surtout profité de l’occasion pour dépoussiérer les modèles existants et les remettre au goût du jour… tout en se focalisant principalement sur le son.

Car oui, dans les deux cas, il faut s’attendre à une nette amélioration de ce côté.

Nest Mini, l’assistant qui envoie de la basse

Le Nest Mini 2019 dans toute sa splendeur

Le Nest Mini 2019 avec son nouveau design.

Le Nest Mini, pour commencer, ne change pas vraiment de forme et il se présente ainsi toujours sous la forme d’un macaron écrasé. Le corps, fait de plastique, est recouvert d’un tissu doux, avec pas moins de quatre coloris au choix : noir, bleu, gris ou orange.

Point important, le corps de l’assistant est composé à 35 % de plastiques recyclés, contre… 100 % pour le tissu le recouvrant.

Détail intéressant, Google a équipé le dispositif d’un pas de vis et il sera donc parfaitement possible de l’accrocher à un mur. Attention en revanche, car il faudra toujours le connecter à une source d’alimentation pour le faire fonctionner, l’appareil n’intégrant malheureusement pas de batterie.

Toujours au niveau du design, on retrouve aussi trois LED placées au centre, sous le tissu. Elles s’allumeront dès que l’assistant sera en activité. Et sur les côtés, on retrouve des zones tactiles permettant de baisser ou d’augmenter le volume sonore.

Comme évoqué plus haut, Google a revu la partie sonore et le Nest Mini nouvelle génération sera ainsi en mesure de restituer deux fois plus de graves, pour un son à la fois plus chaud et plus profond. Le nombre de microphones passe à trois afin de permettre à l’appareil de nous entendre plus facilement.

Attendu pour le 22 octobre, le Nest Mini sera proposé au même prix et donc à 59 €.

Nest WiFi, entre le répéteur et l’enceinte

Le Nest WiFi, ou plutôt ses deux boîtiers.

Le Nest WiFi, entre le routeur/répétiteur et l’enceinte connectée

Le Nest WiFi a lui aussi été remis au goût du jour. Les fondamentaux ne changent pas, bien sûr, et la solution se compose toujours de deux boîtiers : le routeur, à brancher sur la box, et le WiFi point, qui vous permettra d’étendre votre réseau sans fil.

Avec cette configuration, le Nest WiFi sera capable de couvrir, d’après la firme, pas moins de 210 mètres carrés. Attention cependant, car, dans les faits, tout dépendra bien entendu de la configuration de vos pièces et de l’épaisseur de vos murs. Le bon côté de la chose, c’est qu’il sera possible d’ajouter des répétiteurs… et même de recycler son ancien Google WiFi.

Comme à l’accoutumée, Google a mis le paquet sur les fonctions. Le produit est simple à configurer et il permettra de tout régler, de la liste des appareils ayant accès au réseau à la quantité de bande passante qui leur sera attribué, en passant par le partage de mots de passe. Si vous le désirez, vous pourrez même partager votre réseau avec un tiers afin de lui permettre d’intervenir rapidement en cas de problème.

Mais il y a mieux. Le Nest WiFi embarque aussi des microphones et un haut-parleur… Il peut donc être utilisé comme une enceinte connectée et vous pourrez ainsi lui poser vos questions ou lui donner vos ordres, comme vous le feriez avec votre Google Home par exemple.

Encore une fois, Google a opté pour une conception à partir de matériaux durables et le boîtier externe du routeur est composé à 45 % de plastique recyclé, contre 40 % pour le répétiteur.

Attendu pour plus tard dans l’année, le Nest WiFi sera proposé à 159 € pour le point d’accès, à 139 € pour le point d’accès ou à 259 € pour un pack regroupant les deux.

Mots-clés googlenest mini