Nest : un protocole pour notre maison connectée

Nest a de la suite dans les idées. Le constructeur a levé le voile sur plusieurs produits avant l’été, c’est vrai, mais il avait gardé un autre atout dans sa manche. Il vient effectivement de présenter une nouvelle plateforme, ou plutôt un nouveau protocole. Pour quoi faire ? Tout simplement pour permettre à nos objets connectés de communiquer les un avec les autres.

Cette plateforme porte même un nom : Weave. Oui, comme l’ancien réseau social de Google. Amusant, pas vrai ? Certes et on espèce évidemment qu’elle ne connaîtra pas la même fin tragique.

Nest Weave

Nest vient de présenter Weave, un nouveau protocole de communication.

Nest Weave se présente un peu comme une boite à outil virtuelle qui va contenir tous les outils dont vous aurez besoin pour faire communiquer vos objets connectées. Elle a donc pour ambition de rendre votre maison plus intelligente.

Nest Weave va vous permettre de faire communiquer vos produits avec ceux de Nest

Ce protocole de communication n’est pas nouveau. Il est effectivement intégré à tous les produits vendus par la compagnie et cela vaut pour sa caméra de surveillance, son thermostat ou même son détecteur de fumée.

Désormais, les constructeurs vont pouvoir l’intégrer à leur propre produit et certains ont d’ailleurs commencé à travailler sur le sujet. Yale a même produit une serrure connectée en se basant sur ce protocole et il ne sera sans doute pas le dernier à le faire.

Philips, Skybell, Petnet et Mimo vont aussi se joindre à l’aventure dans un avenir plus ou moins proche.

Et ça, c’est pour les boites les plus connues. D’après les informations dont on dispose, plus de 11 000 développeurs utiliseraient l’API de Nest pour connecter leurs produits et leurs services au “cloud”, ou au nuage si vous préférez.

Weave va leur permettre de faire pas mal de choses. Grâce à ce protocole, ils pourront même récupérer de nombreuses données comme les alertes relatives à la détection de fumée ou au monoxyde de carbone. Mieux, les outils compatibles pourront même savoir si le consommateur est présent chez lui grâce au thermostat et à la caméra de l’entreprise.

L’idée, finalement, c’est d’ouvrir la porte aux constructeurs et aux éditeurs tiers pour enrichir la plateforme et propulser ce protocole de communication sur le devant de la scène. Si Nest parvient à ses fins, alors il pourrait prendre une avance considérable sur ses concurrents.

Alors bien sûr, les fabricants tiers pouvaient déjà faire communiquer leurs produits avec ceux du constructeur, mais Weave va leur permettre d’aller encore plus loin en mettant en place des connections directes entre les appareils intelligents de la maison.

Mots-clés nest