Netflix : près d’un abonné sur deux accepterait de la pub en échange d’une baisse de prix

Netflix applique actuellement un modèle sur abonnement. Pour accéder au catalogue de la plateforme, vous devez simplement vous acquitter de l’un des forfaits mensuels proposés. Jusqu’à présent, le géant du streaming n’a donc pas cédé aux sirènes des publicitaires. Il semblerait cependant que l’idée ne vous dérange pas plus que ça.

Hub Entertainment Research a en effet mené un sondage auprès de trois mille individus résidant aux Etats-Unis. Un panel composé d’hommes et de femmes âgés de 14 à 74 ans.

Un homme en train de manger du popcorn
Image par Sammy-Williams de Pixabay

L’objet du sondage était assez simple. Il portait en effet sur une possible intégration publicitaire au sein des services de streaming.

A lire aussi : Netflix : les 5 nouvelles séries de la semaine (Atypical, Biohackers…)

Les abonnés Netflix pas contre de la pub

Concrètement, sur l’ensemble des personnes sondées, 17 % ont déclaré être totalement contre cette idée. En revanche, 57 % ont indiqué qu’ils pouvaient éventuellement supporter l’intégration de spots publicitaires au sein du service, les 26 % restants faisant valoir que la seule priorité était le contenu délivré par la plateforme.

Il y a plus intéressant cependant. Parmi toutes les personnes sondées durant l’étude, 58 % ont déclaré être prêt à accepter de la publicité en échange d’une réduction de 4 ou 5 dollars sur le prix de leur abonnement.

Hub Entertainment Research s’est ensuite focalisé sur un service en particulier, à savoir Netflix. Les organisateurs de l’étude ont posé exactement les mêmes questions aux abonnés du service et ces derniers ont été 46 % à déclarer être prêts à accepter de la publicité en échange d’une baisse du prix de leur abonnement. Soit près de la moitié.

A lire aussi : Netflix : les 5 nouveaux films de la semaine (comment je suis devenu super héros…)

L’emplacement du spot, la question qui divise

En revanche, l’emplacement du spot a son importance. La question portait en effet sur l’intégration d’un spot avant la diffusion du contenu demandé par l’abonné. Dans le cas où le spot serait diffusé pendant le programme, ce chiffre tombe en effet à 39 %.

Ce point a son importance. Comme l’explique Mark Loughney, le co-auteur de l’étude, cela prouve en effet que l’intégration ou la non intégration de spots publicitaires à des sites de streaming n’est qu’une partie du problème. Dans les faits, beaucoup peuvent en effet tolérer ces intégrations.

Ce qui compte réellement, c’est donc davantage la manière dont ces publicités sont diffusées. L’emplacement de ces spots a en effet une importance capitale. Maintenant, de son côté, Netflix a toujours indiqué que la publicité n’était pas à l’ordre du jour.

Contrairement à d’autres services qui ont tenté de trouver d’autres leviers de monétisation que le simple abonnement.

Mots-clés netflix