Netflix engage un ancien exécutif d’EA et Oculus à la tête de sa division jeu vidéo

Et si Netflix prenait la tangente du cloud gaming ? C’est loin d’être la première fois que l’on entend parler d’un rapprochement entre Netflix, le leader américain et monstre international du SVoD, et l’industrie du jeu vidéo.

Mais les rumeurs semblent prendre forme concrète après les toutes récentes révélations du site Bloomberg : Netflix aurait embauché Mike Verdu, un vétéran de l’industrie vidéoludique passé par les rangs d’Electronic Arts et de la branche Oculus de Facebook, en tant que vice-président de sa division consacrée au développement de jeux vidéo.

Une télécommande et une télévision sur laquelle est lancée Netflix
Crédits Pixabay

A lire aussi : Netflix : les 5 nouveaux films de la semaine (comment je suis devenu super héros…)

Du jeu vidéo sur Netflix dès 2022 ?

L’article de Bloomberg précise que l’équipe dédiée aux jeux vidéo sera établie au fur et à mesure au cours des prochains mois – mais Netflix ne compterait pas attendre bien longtemps avant de se lancer dans le bain et prévoirait d’offrir des jeux vidéo sur son service dès l’année prochaine.

On ne sait quelles formes prendront ces expériences vidéoludiques, mais elles seraient proposées comme un genre à part entière au sein du catalogue, d’une manière similaire “aux spectacles de stands-ups et aux documentaires“.

Au cours du printemps dernier, le service a déjà laissé entendre chercher à investir dans d’autres divertissements afin de diversifier son offre dans un marché qui n’a jamais été aussi concurrentiel, particulièrement outre-Atlantique avec l’apparition de nouvelles plateformes de streaming ces dernières années entre Disney+, Peacock et bientôt Paramount Plus.

A lire aussi : Netflix : près d’un abonné sur deux accepterait de la pub en échange d’une baisse de prix

Ca se bouscule dans les nuages

Cette embauche serait un grand, très grand pas vers un tout nouveau futur pour Netflix. Alors que d’autres poids lourds de Silicon Valley se sont également lancés dans le jeu en cloud gaming, comme Apple avec son offre Apple Arcade et Microsoft à travers le Xbox Game Pass, l’entrée en scène de l’incontournable service de SvoD aux 200 millions d’utilisateurs pourraient bien être comme un séisme au sein de l’industrie… Tout du moins, sur le papier.

Si Mike Verdu n’a pas à prouver son expérience au sein de l’industrie – étant passé sur plusieurs licences à succès comme Les Sims et Star Wars pour EA avant d’officier comme chef créatif pour le géant Zynga – trouver sa place dans le marché du cloud gaming n’est pas chose aisée.

On ne manquerait pas de prendre Google et son projet Stadia comme l’exemple le plus criant d’une récente tentative semi-ratée de percée dans le marché, avec un service qui a encore bien du mal à se positionner vis-à-vis des clients mais également des développeurs – et cela malgré une technologie des plus impressionnantes.

Une chose est sûre néanmoins : les marchés financiers ont vraisemblablement apprécié la nouvelle. Après la publication de l’article de Bloomberg, l’action de Netflix s’est vu bondir de 3.3%… On ne saurait dire rien de plus sage qu’un simple wait and see.

Mots-clés cloud gamingnetflix