Netflix et Free : des débits moyens catastrophiques pour la nouvelle année

Netflix publie chaque mois le baromètre des débits moyens constatés chez les principaux opérateurs où la solution est disponible. Free attaque fort la nouvelle année… et pas dans le bon sens du terme.

Pour calculer ces débits, le géant américain procède tout simplement à plusieurs relevés au cours du mois auprès de ses utilisateurs, des relevés effectués durant les heures de grande écoute. Et donc surtout en soirée. Il compile ensuite toutes ces données et il calcule ensuite une moyenne pour chaque fournisseur d’accès.

Netflix Free Décembre 2016

Il a Free, il a rien compris.

Netflix publie ensuite un nouveau rapport chaque mois, avec pas mal de chiffres et quelques graphiques en prime.

Free est tombé au fond du trou, mais il creuse encore

Free a essuyé pas mal de revers au fil de ces derniers mois. Les débits moyens de l’opérateur sont en effet en chute libre depuis un peu plus d’un an maintenant.

En décembre 2015, les débits moyens offerts par le FAI à ses abonnés tournaient ainsi autour de 3,21 Mbps. Ils sont tombés à environ 2,37 Mbps en mai 2016, après une longue chute intervenue sur plusieurs mois consécutifs. Free a repris des couleurs durant les trois mois suivants, parvenant même à remonter à un débit moyen de 2,87 Mbps en août.

Depuis, malheureusement, la situation s’est compliquée. Ces mêmes débits sont en effet tombés à 2,65 Mbps en septembre, à 2,53 Mbps en octobre et à 2,26 Mbps en novembre. Le mois de décembre n’a pas été meilleur malheureusement.

C’est même tout le contraire puisque les débits moyens de l’opérateur sont tombés à 2,16 Mbps, soit à leur niveau le plus bas depuis un an. Le pire reste à venir, car les débits offerts par ses concurrents sont restés stables, pour leur part. Mieux, ils ont même augmenté en décembre.

Il faut aller en Inde pour trouver des débits plus faibles que ceux de Free

SFR THD arrive ainsi toujours en tête avec un débit moyen de 3,81 Mbps contre 3,67 Mbps le mois précédent. Bouygues Télécom arrive ensuite avec des débits de 3,75 Mbps (contre 3,67 Mbps), suivi de près par Orange et ses 3,51 Mbps. SFR arrive ensuite avec un débit moyen de 3,22 Mbps. Free ferme enfin la marche avec ses 2,16 Mbps.

Ce n’est pas fini, car si l’on compare les résultats obtenus par nos opérateurs avec ceux de leurs concurrents européens, alors on se rend compte que Free arrive en dernière position sur le vieux continent.

En réalité, il faut se rendre en Amérique Latine ou en Asie pour trouver des opérateurs offrant des débits plus faibles que ceux de Free. En Inde, par exemple, le meilleur des opérateurs obtient un débit de 2,34 Mbps, contre 1,12 Mbps pour celui qui arrive bon dernier.

Bref, si vous êtes chez Free et que Netflix rame, c’est tout à fait normal et cela ne vient pas de votre ligne.

Netflix Free Décembre 2016 Graphs

Mots-clés freenetflix