Netflix : Les Chevaliers du Zodiaque de retour en synthèse en juillet

Les Chevaliers du Zodiaque seront bientôt de retour sur Netflix à l’occasion d’un redémarrage en images de synthèse. La première saison s’intéressera au Tournoi Galactique organisé par la fondation Kido, avec comme premier prix l’armure d’or du Chevalier du Sagittaire d’une valeur de trecendimemille euros ma chère Maryse.

Ces derniers jours s’est tenue à Tokyo, au pays de Yoko Ono, l’édition 2019 de la convention AnimeJapan au cours de laquelle la production à venir s’est dévoilée, et moult produits dérivés d’avoir été proposés à la vente. Et en marge de l’évènement a été diffusée une bande-annonce du redémarrage de Saint Seiya, animé plus connu en France sous le nom Les Chevaliers du Zodiaque.

crédit YouTube

C’est sur la plate-forme Netflix que s’effectuera ce retour demandé par on ne sait qui. Cette série, intitulée Saint Seiya : Les Chevaliers du Zodiaque, se découvrira par une première saison de douze épisodes.

Les Chevaliers du Zodiaque sur Netflix : une première saison de 12 épisodes

Cette première salve s’articulera autour du Tournoi Galactique organisé par l’organisation Kido et son héritière Saori. L’occasion de voir Seiya lutter pour tenter d’obtenir la précieuse et légendaire armure d’or du Chevalier du Sagittaire. Étant donné que le parcours des douze maisons du zodiaque avait commencé après une quarantaine d’épisodes dans la série originale, que l’on ne s’étonne pas de voir des coupes ici et là pour ce « reboot ».

Cette co-production Netflix et Toei Animation sera diffusée à compter du 19 juillet sur Netflix et ce partout dans le monde civilisé.

Nos confrères d’AlloCiné évoquent une possible saison 2 en cas de succès de la première, mais mises à part la curiosité et la nostalgie, difficile a priori de trouver un intérêt à ces retrouvailles. D’autant plus qu’en cas de doublage français, il ne faudra pas compter sur un casting retrouvé à l’identique, car plusieurs voix nous ont depuis quittés (Henry Djanik/Ikki, Marc François/Hyôga et Shiryû et plus récemment Serge Bourrier/Shun).

Sans oublier que le film en images de synthèse sorti en 2014, autre « reboot », n’avait rappelé aucune des doublures vocales mythiques de l’animé de la fin des années 1980. Et quelque part, tant mieux.