Netflix mise double sur les animes pour 2021

Netflix est devenu à travers les années l’une des plateformes de choix pour les consommateurs d’anime japonais – alors que les services de streaming dédié à ce marché ont bon train à travers le monde, avec rien qu’en France des sites comme ADN, Crunchyroll ou encore Wakanim, le leader du SVoD à l’international ne compte pas abandonner la japanimation.

Bien au contraire : comme annoncé au cours de l’expo AnimeJapan 2021 à Tokyo le samedi 27 mars, Netflix va lancer 40 nouveaux animes pour cette seule année 2021 – près du double par rapport à l’année dernière.

Un écran de téléviseur avec le logo Netflix

Photo de Mollie Sivaram. Crédits Unsplash

Le service de SVoD a d’ores et déjà dévoilé certaines des productions à venir pour le reste de l’année en cours. Certaines capitalisent simplement sur de grands noms déjà bien installés dans la culture populaire avec, par exemple, l’anime en images de synthèse Resident Evil: Infinite Darkness basée sur la franchise de jeu vidéo de Capcom – sans pour autant délaisser les projets originaux, avec le très attendu Yasuke narrant la légende du premier samouraï noir de l’époque féodale japonaise.

Le futur sera anime ou ne sera pas

Taiki Sakurai, producteur en chef de la branche anime de Netlix, n’y passe pas par quatre chemins : le futur de Netflix ne pourra pas se faire sans un redoublement d’effort dans l’établissement de son offre d’animes. “Nous voulons pouvoir nous targuer d’être la meilleure destination en termes de divertissement avec du contenu de haute qualité” déclare-t-il ainsi dans des propos rapportés par le site Bloomberg. “La croissance de notre business est directement liée à la croissance de nos animes.” Sakurai a également affirmé que la moitié des 200 millions d’abonnés que compte le service Netflix ont regardé au moins un anime au cours des précédents mois.

Bon nombre d’autres projets ont également été officialisés pour un horizon beaucoup plus lointain, bien au-delà de 2021. Netflix comptera toujours sur des adaptations avec des animes tirés des univers de Tomb Raider, DOTA 2 ou encore de la franchise de cinéma Terminator.

Alors que le débat sur les rémunérations des animateurs des nombreux studios d’animation japonais continue à dépeindre un triste portrait des conditions de travail dans ce milieu, les affaires n’ont jamais été aussi bonnes pour le marché. Netflix serait le théâtre d’un véritable boom selon les chiffres rapportés par le New York Times, le nombre d’abonnés ayant regardé des animes sur le service en 2020 ayant augmenté de 50% par rapport à l’année 2019.

Mots-clés netflix