Netflix poursuivi par l’éditeur des livres Choose Your Own Adventure à cause de Bandersnatch

L’épisode spécial “Bandersnatch” de la série “Black Mirror” de Netflix est une petite révolution cinématographique. Il s’agit en effet du premier film interactif où le téléspectateur a la possibilité de modifier le cours de l’histoire en prenant des décisions à certains moments du film à la place du protagoniste.

Un concept qui rappelle celui de la série de livres pour enfants  “Choose Your Own Adventure” dont les droits sont actuellement détenus par la société Chooseco. Justement, cette dernière a engagé une action en justice contre Netflix devant un tribunal du Vermont.

Black Mirror Bandersnatch

Capture YouTube

Netflix est accusé d’avoir délibérément porté atteinte à la marque “Choose Your Own Adventure”. Chooseco considère que “Bandersnatch” est si sombre qu’il ternit la réputation de ses livres.

Bandersnatch accusé de “salir” les livres Choose Your Own Adventure

La plainte, publiée par le site Polygon, stipule que Netflix a tenté d’obtenir une licence pour le nom « Choose Your Own Adventure » à partir de 2016. Mais Netflix n’aurait apparemment pas réussi à obtenir la licence en dépit de longues négociations. Chooseco affirme avoir déjà envoyé des avertissements à Netflix à propos de sa marque à “au moins une occasion” dans le cadre d’une autre émission de télévision de la société de streaming.

Il s’agit vraisemblablement d’une des précédentes émissions interactives de Netflix, destinée aux enfants.

Chooseco reproche au protagoniste de Bandersnatch, Stefan Butler, de décrire un roman interactif fictif (également intitulé Bandersnatch) comme étant “un livre Choose Your Own Adventure“, ce qui peut prêter à confusion et laisser penser que ce livre fait réellement partie de la série de livres officielle. Chose que Chooseco juge inacceptable dans la mesure où Bandersnatch est “un film sombre” qui “peut inclure des références à une présence démoniaque, des combats violents, la consommation de drogue, le meurtre, la mutilation de cadavre, la décapitation et d’autres choses dérangeantes”.

Ainsi pour Chooseco : “Cette association avec ce contenu sombre est de nature à ternir la célèbre marque de Chooseco.”

25 millions de $ de dommages-intérêts

Pour cette violation allégée de Netflix, Chooseco réclame au moins 25 millions de dollars de dommages-intérêts. Pour l’heure, Netflix n’a pas fait de commentaire à propos de cette plainte. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que la société de streaming se retrouve devant les tribunaux pour violation de propriété.

L’année dernière, le Temple Satanic avait également intenté une action en justice contre Netflix, l’accusant d’avoir reproduit des éléments de design se rapportant à leur idole Baphomet dans la série The Chilling Adventures of Sabrina.

Mots-clés netflix