Netflix poursuivi par un ancien détective

Andrew Colborn accuse Netflix d’avoir sali son nom dans le documentaire Making a Murderer qui relate le meurtre de Teresa Halbach. En fait, le contenu suggère que l’ancien policier aurait dissimulé des preuves permettant d’alourdir les charges contre Steven Avery.

Un ancien détective a décidé de porter plainte contre la plateforme de streaming. Le Sgt. Andrew Colborn a notamment été l’une des personnes qui ont accepté de témoigner contre Steven Avery dans le cadre du meurtre de Teresa Halbach en 2005. L’homme a ainsi été entendu devant le tribunal du comté de Calumet le mardi 20 février 2007 lors du septième jour du procès. Un procès qui a conduit à l’incarcération de Steven Avery et de son neveu Brendan Dassey, âgé de 17 ans à l’époque.

En décembre 2015, Netflix a diffusé la saison 1 d’un documentaire intitulé Making a Murderer (Fabriquer un meurtrier). Retraçant l’histoire de Steven, celui-ci a eu récemment droit à une saison 2. En réalité, cette dernière a été dévoilée le 19 octobre dernier.

L’histoire semble cependant avoir pris une autre tournure. Accusant Netflix de diffamation, Andrew Colborn a récemment décidé de porter plainte contre la célèbre plateforme de streaming.

Une plainte contre de hauts responsables chez Netflix

Comme l’indique Engadget, Colborn a affirmé qu’il n’était pas un « agent public » et que le documentaire l’avait présenté comme une personne qui avait fourni des preuves tout en laissant de côté des informations essentielles sur le meurtre de Teresa Halbach.

Dans l’espoir de laver son nom, l’homme a donc intenté une action en justice contre Netflix, ses dirigeants Lisa Nishimura et Adam Del Deo, les réalisateurs du documentaire Laura Ricciardi et Moira Demos et la rédactrice en chef Mary Manhardt.

Une falsification de preuves

La plainte concerne des scènes spécifiques dans l’épisode 4 de Making a Murderer. Parmi elles, il existe un gros plan d’une fiole de sang avec un trou suggérant une falsification des preuves.

Si l’on en croit l’ancien détective, il s’agirait du résultat d’un test standard. Netflix se serait donc trompé. Une histoire à suivre !

Mots-clés netflix