Netflix souhaiterait acheter un cinéma culte et centenaire situé à Hollywood

Netflix a bien conscience qu’il n’est pas apprécié de l’industrie cinématographique. Il faut dire que sa méthode de diffusion des films se montre très différente du reste des studios avec une disponibilité uniquement en streaming.

Pourtant, des séances ont déjà pris place, mais se sont montrées uniques – la cohue lors de la projection gratuite de Okja au cinéma Méliès à Montreuil sera restée gravée dans la mémoire des spectateurs. Sans oublier que le leader du streaming est régulièrement boycotté par l’industrie cinématographique : même Steven Spielberg, réalisateur légendaire, n’apprécie pas vraiment Netflix.

Crédits Unspash

Alors histoire de calmer un peu le jeu, Deadline nous révèle aujourd’hui que Netflix pourrait frapper un grand coup – une information à prendre avec des pincettes.

Et pour cause : Netflix voudrait racheter l’Egyptian Theatre, situé à Hollywood. Une salle quasiment centenaire, puisque créée en 1922 !

Netflix souhaite montrer son amour du cinéma avec ce rachat

Le débat autour de Netflix et sa légitimité dans le monde du cinéma revient souvent sur la table. Beaucoup voit en cette plate-forme une simple entreprise mercantile, loin des aspirations artistiques du septième art. Sans oublier que Netflix balaie l’expérience du grand écran pour ne diffuser ses productions qu’en streaming, chez soi. Malgré tout, Okja ou encore Roma auront eu droit à des séances uniques à travers le monde, mais cela ne suffit pas aux yeux de l’industrie pour appuyer sa légitimité.

C’est pour cette raison que, d’après Deadline, Netflix voudrait acheter l’Egyptian Theatre, situé à Hollywood. Le géant du streaming aurait déjà fait une grosse offre au propriétaire des lieux, la Cinémathèque US, qui n’est autre qu’une association à but non lucratif. Si ce rachat venait à avoir lieu, Netflix frapperait un grand coup avec une salle culte construire en 1922 par Sid Grauman, un forain connu pour être l’un des précurseurs de l’expérience des salles obscures.

Malgré tout, Ted Sarandos, responsable du contenu de Netflix, évoque des négociations autour de plusieurs questions immobilières. L’homme pourrait avoir du poids dans la décision de la Cinémathèque US, étant lui-même membre du conseil d’administration.

Ce rachat permettrait également à Netflix de s’acheter une crédibilité auprès de l’industrie cinématographique qui rejette en bloc sa présence dans le milieu du septième art.

Mots-clés netflix