Netvibes est racheté par Dassault Systèmes

C’est sans doute la nouvelle business du jour, celle qu’il ne fallait pas louper. Contre toute attente, Dassault Systèmes a racheté Netvibes. Personne ne s’y attendait – votre humble serviteur ne l’a absolument pas vu venir – mais c’est ainsi. Cela dit, si vous faites partie de ces millions d’internautes qui ne jurent que par Netvibes, sachez que vous n’avez pas grand chose à craindre puisque le service ne changera pas et il devrait donc continuer son petit bonhomme de chemin. Ce qui ne manquera sans doute pas de rassurer certains d’entre vous.

Netvibes est racheté par Dassault Systèmes

Imaginé par Tariq Krim, Netvibes avait fait sensation lors de son lancement en 2005. Et à juste titre, d’ailleurs, puisqu’il se positionnait un peu comme un Google Reader mais plus esthétique et surtout plus ludique. En quelques clics, on pouvait créer sa page, ajouter ses flux rss, les répartir ensuite sur plusieurs onglets et finalement consommer l’information autrement. Ensuite, très vite, les widgets ont fait leur apparition et ils ont finalement apporté une toute autre dimension au service. Netvibes ne servait plus qu’à afficher de l’information, le service nous permettait également de créer facilement notre espace sur le web.

C’était quelque chose, hein. Et lorsque Netvibes nous a ensuite permis de rendre public nos dashboards, nous avons été nombreux à applaudir. Oui et c’est d’ailleurs ce qui a assuré la rentabilité du service. La société édite en effet un outil spécialisé et destiné avant tout aux marques et aux entreprises. Un outil qui leur permet de mieux communiquer sur leurs produits ou sur leur marque. Je n’ai jamais eu l’occasion de le tester par moi-même, je ne peux donc pas vous dire ce que j’en pense, mais il semblerait que cette solution soit très complète et je n’en ai entendu que du bon jusqu’à présent.

Et aujourd’hui, c’est donc une page qui se tourne dans l’histoire de Netvibes. Ce rachat va évidemment avoir des répercussions sur le développement de la structure. Dassault Systèmes dispose en effet de pas mal de ressources et le service devrait rapidement en profiter. Affaire à suivre, donc.