New York a toujours une dent contre les cigarettes électroniques

Depuis quelques mois, les cigarettes électroniques sont dans le collimateur des autorités américaines. Les agences de santé américaines ont recensé environ 2000 cas de maladies pulmonaires liées à l’utilisation de ces cigarettes. Aux États-Unis, certaines personnes ont même succombé à ces maladies.

D’après les premières conclusions des enquêteurs, le problème ne proviendrait pas réellement de la cigarette électronique, mais plutôt de substances nocives contenues dans certains e-liquides. En dépit de cela, la défiance des représentants légaux à l’égard de l’e-cig semble se poursuivre.

Crédits Pixabay

L’Etat de New York a décidé de prendre une mesure radicale pour mettre un terme à cette situation. Le 16 décembre 2019, le maire de New York, Bill de Blasio, a signé un projet de loi visant à interdire la vente au détail des cigarettes électroniques aromatisées.

Une mesure qui vise à protéger les adolescents

D’après Bill de Blasio, ces cigarettes électroniques aromatisées sont visent principalement les adolescents. La signature de ce projet de loi a pour objectif, selon lui, de protéger la santé de ces jeunes consommateurs.

« L’idée derrière cette législation est de protéger la santé de tous les New-Yorkais, mais surtout de nos enfants. Nous protégerons leur santé à tout prix. » a-t-il déclaré. En novembre 2019, ce projet de loi a été voté à l’unanimité par le conseil municipal de New York.

Cela peut se comprendre au vu de la situation actuelle. Les maladies pulmonaires liées à l’utilisation des e-cigarettes ont entraîné le décès d’environ 50 personnes, dont deux étaient des New-Yorkais.

Des produits populaires auprès des ados

À en croire le conseiller municipal, Mark Levine, ces cigarettes sont très populaires auprès des ados. D’après lui, un élève de secondaire sur cinq aurait déjà touché à ces produits. « Les producteurs ont commencé à commercialiser des produits aux saveurs fruitées, mentholées et sucrées et ça a fonctionné auprès des jeunes. Actuellement, on estime que 5 millions d’adolescents aux États-Unis sont emprisonnés dans une dépendance à la nicotine. »

Avant la signature de ce projet de loi, des adolescents ont témoigné devant le conseil municipal pour parler de leur expérience avec les cigarettes électroniques. L’un d’entre eux a expliqué qu’il était très difficile pour lui d’arrêter l’utilisation de ce genre de cigarettes.

D’après le Wall Street Journal, cette interdiction qui entrera en vigueur en juillet 2020 sera la plus importante du genre aux Etats-Unis. Toutes les entreprises qui continueront à vendre ce genre de produits risquent une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 dollars.