New York va remplacer ses cabines téléphoniques par des bornes WiFi

New York s’est lancé dans un projet à la fois intéressant et audacieux. La ville va effectivement remplacer ses cabines téléphoniques par des bornes WiFi Gigabit. Magnifique, mais le meilleur reste à venir car les passants n’auront pas besoin de sortir la carte bleue pour profiter de cet accès providentiel. Les touristes apprécieront sans doute l’attention.

Ces bornes ne sont évidemment pas tombées du ciel. En réalité, Michael Bloomberg a lancé des appels d’offres en 2012 avant de transmettre le flambeau à son successeur, Bill de Blasio.

LinkNYC : image 1

Ces bornes vont bientôt remplacer les cabines téléphoniques de NYC.

Il aura donc fallu trois années pour que le projet aboutisse et pour que la toute première borne soit installée dans les rues de la ville.

L’accès à ces bornes sera proposé gratuitement

Les appels d’offres ont effectivement été remporté par un consortium constitué de Qualcomm et de Intersection : CityBridge. Cette société n’est pas très connue en Europe et c’est assez logique car elle a préféré concentrer son activité sur le territoire américain.

Elle propose des services similaires à ceux de JCDecaux et elle vend ainsi aux villes des mobiliers urbains intégrant des panneaux publicitaires.

CityBridge a donc travaillé d’arrache-pied pour déployer un réseau à travers New York. LinkNYC, c’est le nom de ce fameux réseau, s’appuiera sur 7 500 bornes placées à des endroits stratégiques.

Elles se présenteront sous la forme de longs tubes métalliques de deux ou trois mètres de hauteur et elles abriteront un point d’accès WiFi 802.11 ac et une connexion en fibre optique.

Les passants n’auront qu’à sélectionner le nom du réseau WiFi pour se connecter et pour accéder à leurs contenus sans avoir besoin de s’appuyer sur la data de leur forfait.

Ces bornes permettront aussi aux passants de téléphoner… gratuitement

Intéressant, mais ce n’est pas tout car ces bornes intègrent aussi une tablette tactile donnant un accès direct aux différents services de la ville. Grâce à elle, les habitants de la ville et les touristes pourront lancer des recherches sur internet mais également téléphoner gratuitement.

Mieux, ils pourront aussi recharger leurs terminaux nomades grâce aux ports USB intégrés à la structure.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, LinkNYC ne va pas coûter un centime à la ville et le réseau devrait même lui rapporter de l’argent. Ces bornes intègrent effectivement toutes deux écrans diffusant de la publicité en continue.

La première borne a été installée récemment mais elle n’a pas encore été mise en service. Les instigateurs du projet sont effectivement en train de mener leurs derniers tests. 500 bornes supplémentaires devraient être mises en place d’ici l’été 2016.

A quand la même chose sur Paris ?

LinkNYC : image 3

Elles nous permettront même de recharger notre smartphone ou notre tablette.

LinkNYC : image 2

Ces bornes seront payées grâce à la publicité diffusée sur leurs écrans.