NGC 5307 : Hubble a cette fois immortalisé une étoile en fin de vie

Les télescopes spatiaux sont des instruments étonnants et les images qu’ils fournissent sont la plupart du temps à la fois uniques et magnifiques. Mais au-delà de cette beauté, ces images peuvent nous renseigner sur le passé de l’univers, et également sur le futur.

Récemment, le télescope Hubble a capturé une image qui provient de NGC 5307, une étoile située à 10.000 années-lumière de la Terre et qui appartient à la constellation du Centaure.

Crédits Pixabay

Cette étoile est un peu spéciale car elle est en fin de vie. En d’autres termes, elle a presque épuisé sa matière fissile et seule la gravité retient encore l’ensemble avant qu’elle ne se transforme pour devenir une naine blanche.

Notre Soleil connaîtra le même destin à terme

Quand une étoile de taille modérée (inférieure à 8 fois la masse du Soleil) a épuisé tout son carburant nucléaire et éjecté ses couches supérieures sous la forme d’une nébuleuse stellaire, elle s’effondre sur elle-même pour devenir une naine blanche, un objet céleste très dense qui va lentement se refroidir.

Bien sûr, le chemin est encore long pour notre Soleil pour arriver à ce stade, mais il subira exactement le même processus. L’image qu’on peut voir est donc en quelque sorte un aperçu de ce que l’avenir nous réservera.

L’image de NGC 5307 capturée par le télescope Hubble montre l’étoile dans sa phase de nébuleuse stellaire, ce qui indique que l’astre chemine lentement vers ses derniers instants, à l’échelle de l’univers bien évidemment.

Ce ne sera peut-être pas la fin malgré tout

NGC 5307 est actuellement tiraillée entre les forces gravitationnelles qui retiennent la matière stellaire et ses couches superficielles qui veulent s’échapper, d’où la forme caractéristique qu’on peut observer à l’image.

Une fois que la force gravitationnelle ne peut plus faire le poids, les couches superficielles seront éjectées et il ne restera plus que la naine blanche, un astre blanc et faiblement luisant voué à se refroidir.

Mais s’il s’avère qu’au cours de ces derniers instants, la naine blanche arrive à capturer des gaz ou de la matière issus d’autres systèmes stellaires (notamment pour les systèmes binaires), sa masse augmentera jusqu’à devenir critique pour finir en une explosion de supernova.

Crédits ESA/NASA/Hubble

Mots-clés astronomie