Niantic confirme les bannissements dans Pokémon Go

Depuis quelques temps, on peut constater que certains joueurs de Pokémon Go sont en train de voir leur compte définitivement banni, pour avoir triché. Certains ont du mal à le croire, mais pourtant c’est bien le cas.

Et s’il fallait encore une preuve que les bannissements définitifs sont une réalité, en voila une : Niantic a, dans un communiqué, déclaré que les bannissements étaient réels, et qu’ils allaient continuer. Une véritable déclaration de guerre contre les tricheurs.

Pokémon Go

Pour trouver Pikachu, mieux vaut éviter les radars non officiels

Les bannissements définitifs dont nous avions eu vent faisaient suite à l’utilisation, pour les comptes concernés, de bots. Ainsi, certains utilisaient des programmes pour avancer plus rapidement dans la partie, sans bouger de chez eux, et ça n’a pas plu à Niantic.

Niantic part en guerre contre les tricheurs

Mais Niantic a depuis étendu la portée de ces bannissements définitifs. En effet, Niantic a indiqué vouloir continuer à « fermer les comptes montrant des signes évidents de triche ». Et dans ces signes de triche, il n’y a pas que les bots.

Niantic veut en effet prendre des mesures « contre les joueurs qui exploitent un avantage déloyal ou contournent les règles ». Le studio reste volontairement flou, mais il n’est pas difficile de deviner que sont évoqués les bots, mais aussi les applications permettant d’extraire certaines données du jeu.

Des données comme l’emplacement exact des Pokémon aux alentours ou encore les IV des bestioles capturées. Si vous continuez à utiliser ce genre d’outils, vous vous exposez donc à un bannissement définitif.

Niantic laisse une porte de retour légèrement entrouverte pour les bannis, en proposant notamment un formulaire permettant de faire appel de la mesure. Ce formulaire pourra être utilisé si vous pensez que vous avez été injustement banni.

Un formulaire pour faire appel

Niantic continue donc de durcir le ton. Pour se justifier, le studio indique qu’il souhaite conserver un « environnement de jeu équilibré » et surtout « juste ». C’est noble, certes, mais il ne faut pas oublier non plus que, pendant ce temps, Niantic ne montre pas qu’il tente de résoudre les problèmes liés à son jeu.

Des problèmes comme l’absence d’un vrai radar (qui a poussé à l’utilisation excessive des détecteurs de Pokémon), ou même la quasi-inutilité du jeu si on ne se trouve pas dans une ville un minimum importante.

Mots-clés nianticpokemon go