Niantic (Pokemon Go) et Qualcomm vont travailler sur des lunettes à réalité augmentée

Et si on pouvait jouer à Pokemon Go avec des lunettes à réalité augmentée (AR) ? Dans un futur proche, peut-être que ce sera possible. Niantic, l’éditeur du célèbre jeu mobile, a en effet annoncé qu’il allait travailler sur un concept de lunettes AR, en partenariat avec Qualcomm.

Jeudi 5 décembre, Niantic a posté un billet sur son site dans lequel il a annoncé sa collaboration avec Qualcomm. Le studio de jeu vidéo a dévoilé qu’ils étaient en train de plancher sur des lunettes AR qui vont utiliser la puce XR2 de Qualcomm. Cette petite nouveauté a été spécialement développée pour les systèmes de réalité virtuelle et augmentée.

Crédits Pixabay

Du côté de Niantic, il faudra aussi trouver un moyen d’adapter sa plateforme Real World  sur laquelle sont basés ses jeux AR : « Pokemon Go » et « Harry Potter : Wizards Unite »

Pour des jeux AR encore plus immersifs

Dans son billet de blog, Niantic a expliqué qu’avec Qualcomm, ils vont commencer par explorer toutes les possibilités offertes par la puce XR2 pour le développement de lunettes AR, sans fil et 5G, qui permettent de visionner des contenus 8K à 360 °.

Ils vont ensuite travailler sur le software et le cloud nécessaires au fonctionnement des lunettes, mais surtout afin de les rendre compatibles avec les jeux AR de Niantic.

Pour les inconditionnels de Pokemon Go et Harry Potter : Wizards Unite, il s’agit d’une excellente nouvelle. En effet si jusqu’à présent, ils ne pouvaient vivre l’expérience AR qu’à travers l’écran de leur Smartphone, c’est sûr que l’utilisation de lunettes à réalité augmentée va complètement changer la donne et rendre les parties beaucoup plus immersives.

Les lunettes ne sont encore pas pour demain

Pour ceux qui sont déjà en train de s’emballer, on vous arrête tout de suite : eh oui, il faudra encore faire preuve de beaucoup de patience avant de voir les lunettes AR de Niantic et Qualcomm débarquer un jour sur le marché.

Niantic a en effet indiqué que la collaboration avec Qualcomm allait s’étaler sur « plusieurs années » durant lequel ils vont surtout unir leurs moyens et connaissances « pour accélérer le logiciel et le matériel de la réalité augmentée  ».