Nibiru est de retour et cette fois l’apocalypse est « prévue » pour ce mois-ci

Nibiru est de retour, encore une fois pour nous jouer un mauvais tour. Selon David Meade, la planète est effectivement en phase d’approche et elle devrait même apparaître dans le ciel à la fin du mois, entraînant dans son sillage un bon nombre de catastrophes menant tout droit à… l’apocalypse.

Nibiru n’est pas une invention récente. Le nom est effectivement tiré de l’astrologie babylonienne et il a souvent été associé au dieu Marduk.

Nibiru

Il apparaît notamment dans Enuma Elish, un poème parlant de la création et faisant partie de la bibliothèque d’Assurbanipal, le roi qui a dirigé l’Assyrie entre 668 et 627 avant notre ère.

Nibiru, un mythe qui a la vie dure

Le poème en question a fait l’objet de nombreuses études ces dernières décennies et les archéologues en sont venus à la conclusion que Nibiru était  le nom akkadien de Jupiter ou des étoiles α Draconis et β Ursae Minoris.

Zecharia Stichin, un écrivain américain d’origine soviétique des années 20, avait développé pour sa part une autre théorie.

Passionné par les origines de notre espèce, ce dernier a longtemps étudié les tablettes cunéiformes de l’époque pré-babylonienne et ses recherches l’avaient poussé à se pencher sur ce fameux poème. Il en était alors venu à la conclusion que Nibiru était en réalité une ancienne planète entrée en collision avec un autre corps massif du nom de Tiamat, donnant ainsi naissance à la Terre et à la ceinture d’astéroïdes.

Dans une de ses œuvres, l’homme supposait que Nibiru se trouvait aux confins du système solaire et qu’elle passait à proximité de notre propre planète tous les 3 600 ans, causant de ce fait d’importantes perturbations au sein du système et sur la Terre.

La théorie développée par Zecharia Sitchin a été très critiquée au sein de la communauté scientifique, mais elle a été reprise par la suite par de nombreux mouvements spirituels du XXe et XXIe siècle.

La NASA a démenti l’existence de Nibiru l’année dernière

Nibiru fait toujours couler autant d’encre et le mythe revient ainsi très souvent sur le devant de la scène, sur fond de scénarios apocalyptiques dignes des meilleures productions hollywoodiennes. La planète était même censée provoquer la fin du monde en 2003 et en 2012.

Face à la situation et afin de calmer les esprits, la NASA a même été jusqu’à publier un communiqué de presse l’année dernière afin de replacer les choses dans leur contexte. David Morrison, un astrophysicien attaché au Solar System Exploration Research Virtual Institute, a lui aussi évoqué le mythe à plusieurs reprises, n’hésitant pas à le qualifier de pure fantaisie.

Il semblerait que ces initiatives n’aient pas porté leurs fruits puisque l’inénarrable David Meade vient de signer un nouvel article dans lequel il évoque une fois de plus l’arrivée de Nibiru dans les parages de la Terre.

D’après celui qui se décrit lui-même comme un « numérologue chrétien », Nibiru devrait ainsi apparaître dans le ciel le 23 avril prochain. Ce n’est pas tout cependant, car l’homme pense aussi que cette journée marquera aussi le début de « l’Enlèvement », aussi connu comme le ravissement.

David Meade, un habitué des prédictions apocalyptiques

Cet événement fait partie de l’eschatologie chrétienne et il dit en substance que tous les chrétiens seront un jour transportés au ciel et rassemblés afin de rencontrer le Christ. Certains chrétiens pensent également que ce moment marque le début de la grande tribulation, une période de sept années à l’issue desquelles le monde connaîtra la seconde venue du Christ.

Il faut tout de même signaler que ce n’est pas tout à fait la première fois que David Meade prédit la fin du monde. À l’origine, il s’attendait en effet à ce que Nibiru se rapproche de la Terre à la fin de l’année dernière, provoquant de ce fait d’importants cataclysmes sur notre planète.

Puis, ne voyant rien venir, il avait changé ses prédictions en évoquant cette fois le printemps 2018 comme début de la fin du monde.

Mots-clés nibiru