Nice aura droit à Cityscoot dès 2018

Bonne nouvelle pour les habitants de la ville de la Côte d’Azur. Dès le premier trimestre 2018, les Niçois pourront profiter du service de location de scooters électriques Cityscoot. Ce service a été développé et lancé à Paris par Bertrand Fleurose en juillet 2017. Pour son lancement à Nice, Cityscoot a prévu de déployer cinquante scooters électriques en centre-ville.

Selon Vincent Bustarret, directeur marketing de Cityscoot, « Nice est une ville à scooters. Vous avez le beau temps, ce qui rend le mode de déplacement encore plus agréable. Un gain de rapidité, de confort et de plaisir. C’est aussi une ville dynamique : une smart city qui accueille les initiatives pour lutter contre l’empreinte carbone. »

Nice Scooter

Après la phase d’expérimentation prévue en 2018, les scooters de la start-up seront disponibles au grand public au printemps de la même année.

Accéder aux scooters électriques plus facilement

Cityscoot est un service qui permet de louer un scooter électrique via une application mobile. Tout ce que vous aurez à faire c’est de vous inscrire sur la plateforme en entrant vos coordonnées et le numéro de la carte de crédit que vous utiliserez pour effectuer le paiement de votre location.

Vous devrez également fournir une photo de votre permis de conduire. Cette pièce vous servira de papier d’identité et d’autorisation de prendre la route. Cityscoot offre deux choix à ses utilisateurs. Le premier vous permettra d’activer votre compte et de louer directement un scooter si vous en avez déjà conduit un. Le second vous propose de suivre gratuitement des cours de conduites de scooters avant de prendre la route.

Un principe identique

Le service qu’offrira Cityscoot à Nice sera identique en tout point à celui déjà présent à Paris. Les scooters qui ont une capacité d’autonomie d’à peu près 70 km n’auront pas besoin de bornes électriques, car ce sont les fourgons de l’entreprise qui viendront remplacer les batteries.

La location sera facturée à la minute entre 0,20 et 0,28 centime d’euro. Le scooter devra rouler à 45km/h maximum. Les utilisateurs pourront retrouver les scooters sur des emplacements publics et géolocalisés sur Cityscoot.

Le succès de cette extension permettra à la start-up de s’étendre sur les métropoles françaises.

Mots-clés écologie