Nice : Facebook a permis à un couple de retrouver son bébé de 8 mois

Nice a été le théâtre d’une horrible attaque la nuit dernière. Un camion a en effet foncé sur la foule réunie pour assister au feu d’artifice sur la promenade des anglais. Plus de 80 personnes ont perdu la vie. Des hommes, des femmes et des enfants. L’attaque a également fait des dizaines de blessés et le chaos s’est rapidement étendu à travers tout le quartier.

Un couple se trouvait sur place avec leur bébé. Ils étaient simplement venus passer un bon moment en famille, comme toutes les autres personnes présentes sur place.

Facebook Nice

Des parents ont retrouvé leur bébé de 8 mois grâce à Facebook.

Suite aux mouvements de foule provoqués par l’attaque du déséquilibré, ils ont perdu de vue la poussette où se trouvait leur enfant. Ils ont bien évidemment tenté de le retrouver, sans succès.

Ils ont perdu de vue la poussette où se trouvait leur bébé

Tiava Banner, une proche de la famille, a alors publié un appel à témoins sur Facebook, avec une photo de l’enfant, un magnifique petit garçon de huit mois environ. Touchés, les internautes ont rapidement relayé le message et il a ainsi été partagé un peu plus de 20 000 fois en l’espace de quelques heures à peine.

Les parents ont imaginé le pire bien sûr, mais l’enfant avait en réalité été trouvé et recueilli par une habitante de la ville. Ne parvenant pas à mettre la main sur ses parents ni même sur des policiers capables de l’aider, elle l’avait tout simplement ramené chez elle.

Fort heureusement, elle a eu la présence d’esprit de se connecter sur Facebook pour consulter les appels à témoins publiés par les utilisateurs du service et elle a rapidement pris contact avec les parents de l’enfant en tombant sur le message de Tiava. Plus de peur que de mal, donc.

Cette histoire prouve une fois de plus l’intérêt des réseaux sociaux dans de telles situations. Le pire, d’ailleurs, c’est que l’application spécialement développée par le gouvernement – SAIP – est restée totalement muette durant tout ce temps.

Et pendant ce temps là, l’application du gouvernement est restée muette

Elle s’est uniquement manifestée deux heures après l’attaque. De nombreux internautes ont été choqués bien entendu et cela n’a rien de surprenant car le Ministère de l’Intérieur et le SIG du gouvernement promettaient à l’époque de son lancement une réactivité de l’ordre d’une quinzaine de minutes.

Il aura finalement fallu attendre 1h34 du matin pour qu’elle fasse une annonce et dispense les conseils attendus.

Que peut-on en déduire ? Tout simplement que face à de telles attaques, il est préférable de s’appuyer sur des solutions comme Facebook ou Twitter… tout en gardant une certaine distance par rapport aux informations publiées, bien entendu.

Mots-clés facebookweb