Night Warden, le drone nouvelle génération de Textron

Textron a profité du salon aéronautique du Bourget pour présenter au public les caractéristiques d’un drone de nouvelle génération. Baptisé Night Warden Tactical Unmanned Aircraft System (TUAS), cet appareil sera plus performant que le drone Shadow, l’actuel appareil du constructeur. En effet, les capacités de combat de ce nouveau drone ont été perfectionnées afin de mettre au point un dispositif qui peut assurer aussi bien des missions de surveillance que de pointage laser de cibles. Il peut aussi servir de relais de communication.

Textron Systems, une filiale de Textron, a donc mis au point un drone capable d’atteindre une vitesse maximale de 90 nœuds (166,6 km/h) et pouvant voler sur une durée de 15 heures tout en comptant une charge utile de 60 kilos environ.

Textron

Il est équipé d’un moteur Wabkel, refroidi par liquide, qui se caractérise par une signature acoustique réduite et produit jusqu’à 2 000 Watts.

Textron : un nouveau drone pour faciliter les missions de reconnaissance

La motorisation du Night Warden est donc capable de produire plus d’électricité que les systèmes que Textron a conçus jusqu’à maintenant.

Faisant plus de sept mètres de long, le Night Warden peut recevoir en option un équipement Satcom. De ce fait, il est inclus dans la catégorie des drones Male de groupe IV. Il est équipé d’une catapulte, d’un système de décollage et d’atterrissage automatique.

Son architecture ouverte et sa soute à double emploi en font aussi une machine qui se destine à des missions de relais aérien pour acheminer des communications à distance. Il peut également être utilisé en qualité d’équipement « sense and avoid ».

Un nouveau fleuron de Textron

Véritable succès pour Textron, le drone Shadow a réalisé plus d’un million d’heures de vol. Il a su se faire une place auprès des forces armées des États-Unis, de Suède, d’Italie et d’Australie.

D’ailleurs, AAIP, la filiale de Textron qui a conçu le Shadow, avait obtenu en janvier une commande de 475 millions de dollars du Pentagone pour des appareils autonomes destinés à être utilisés en différents endroits du globe.

Comme le Night Warden constitue la version améliorée du drone Shadow, avec notamment 70 % de compatibilité, il n’aura pas de peine à hisser au-dessus de la génération de machines de type Shadow.