Nintendo a fait annuler une campagne de KickStarter à cause d’Animal Crossing

Une campagne KickStarter visant à récolter des fonds pour financer un projet de création d’étuis pour passeport et d’étiquettes de bagages protégés par RFID a été annulée suite à une requête déposée par Nintendo. En effet, celle-ci est accusée de violation des droits d’auteur d’Animal Crossing.

Avec la récente sortie d’Animal Crossing New Horizons, Nintendo a intensifié les mesures de lutte contre les violations de ses droits. Ce nouveau titre a effectivement réussi à améliorer significativement la popularité de la série Animal Crossing, du moins au Japon et au Royaume-Uni. Il est donc évident qu’il intéresse actuellement un grand nombre de personnes.

(capture d’écran)

Alors que les joueurs peuvent apprécier le gameplay de ce cinquième opus de la franchise de la firme nippone, Nintendo a récemment été obligé de faire annuler une campagne KickStarter.

Comme l’explique Torrentfreak, cette dernière est accusée d’avoir utilisé illégalement des visuels faisant référence à Animal Crossing.

Un objectif de seulement 1000 livres

Toujours d’après Torrentfreak, la campagne intitulée « New Adventures Passport Travel Holder » a été lancée avec un objectif modeste de seulement 1 000 £. Ses promoteurs avaient pour but de proposer non seulement des étuis pour passeport et des étiquettes de bagages protégés par RFID, mais aussi des lanières dotées de motifs un peu particuliers.

Alors qu’elle devait prendre fin le 31 mars, l’opération a rapidement rassemblé 1 823 contributeurs, pour un total de 34 000 £, soit 34 fois l’objectif initial. Malheureusement, Nintendo a remarqué que tous les produits affichés étaient ornés de personnages d’Animal Crossing.

Raison pour laquelle la société a dû faire appel à ses avocats pour demander à la plateforme de financement participatif d’annuler la collecte de fonds.

Une décision qui a été considérée par KickStarter

« La campagne signalée affiche des images de personnages d’Animal Crossing protégées par le droit d’auteur de Nintendo dans le cadre d’une création de produits qui font une utilisation non autorisée des personnages de la série », mentionne la plainte déposée par la firme.

De son côté, KickStarter n’a affiché aucune objection par rapport à cette requête de Nintendo. La plateforme a donc rapidement mis fin à la campagne, notant qu’elle avait été rendue indisponible en raison d’un « litige de propriété intellectuelle ».