Nintendo augmente la production de sa Switch face à la pandémie de coronavirus

Comme beaucoup de sociétés, Nintendo fait assembler ses produits en Chine avec des coûts bien plus bas que dans le reste du monde. Une solution également préconisée par Apple, avec la promesse que son iPhone 12 arrivera tout de même à l’heure malgré le coronavirus. Car avec la pandémie qui touche le monde, la production est ralentie et Nintendo largement impacté. La firme nippone avait récemment fait savoir que son SAV connaîtrait des ralentissements tandis que la Switch est désormais difficilement trouvable. Heureusement, Nintendo a pris une grosse décision selon Digitimes.

Le constructeur nippon a tout simplement décidé d’augmenter la production de la Switch auprès de deux sous-traitants.

Crédits Pixabay

De quoi rendre de nouveau sa Switch disponible dans le commerce à des tarifs raisonnables.

Foxconn et Hosiden augmentent la production de la Switch

Foxconn et Hosiden, deux sous-traitants de Nintendo en Chine, reprennent tout doucement une activité. Le premier avait d’ailleurs confirmé prendre des mesures sanitaires avec de nombreux tests pour ses employés. Il faut dire qu’en Chine, même si la crainte d’une seconde vague est présente, la pandémie de coronavirus est déjà bien tassée après un confinement strict et des dépistages massifs. De quoi permettre à Nintendo d’augmenter la production de 20% pour sa Switch (mais également la Switch Lite) pour les prochains joueurs.

Car beaucoup l’auront remarqué, notamment en France, les ruptures de stock sont nombreuses pour la Switch “normale” (beaucoup moins pour la Lite) avec des prix souvent prohibitifs chez les revendeurs. Cette situation s’explique évidemment par le confinement et le divertissement qu’apporte la console, notamment avec la sortie très attendue d’Animal Crossing New Horizons. Sans oublier qu’avec la pandémie de coronavirus en Chine, où est assemblée la console, la Switch avait beaucoup de mal à être produite en grande quantité.

Il faudra tout de même attendre plusieurs semaines avant que la Switch atterrisse dans nos étales françaises avec des livraisons très retardées à travers le monde. Bien évidemment, après la pandémie de coronavirus, la machine de Nintendo devrait être vendue en quantité à un prix normal. Car pour le moment, à moins d’avoir les moyens et absolument vouloir la Switch, mieux vaut oublier l’idée de s’en procurer une !