Nintendo critique la “stratégie trop limitée” de ses concurrents

Toujours en marge technologiquement parlant, Nintendo voit d’un œil rieur la course aux performances engagée par ses deux principaux concurrents Sony et Microsoft. Alors que la Switch s’arrache depuis sa sortie début mars, la firme de Kyoto semble plus que jamais se conforter dans sa position d’outsider du monde du jeu vidéo. Il faut dire qu’au cours de ces dernières années le Big N n’a pas montré de véritable intérêt pour la guerre des téraflops, tandis qu’au contraire, ses concurrents immédiats s’y complaisent.

Alors forcément, lorsqu’un journaliste du site américain The Verge demande à Reggie Fils-Aimé son opinion sur la stratégie mise en oeuvre par Sony et Microsoft (qui tourne notamment autour de la 4K), ce dernier n’y va pas par quatre chemins…

Reggie Fils-Aimé (Directeur de Nintendo America) n’a pas hésité à qualifier les stratégies respectives de Sony et Microsoft, axées sur la 4K, de “trop limitée”.

Revenant notamment sur les choix qui ont été faits pour positionner la Switch sur le marché, le Directeur de Nintendo of America a entre autres expliqué pourquoi la puissance de la machine n’était pas au centre de l’attention chez Nintendo lors de sa conception, et pourquoi la console se détourne sans l’ombre d’un regret de la 4K.

Créer une console accessible au plus grand nombre…

C’est ce que Reginald Fils-Aimé explique en ces mots : “La mission de Nintendo était d’atteindre le plus grand nombre de consommateurs possible pour qu’ils puissent s’investir et s’amuser sur nos licences. C’est ce que nous essayons de faire et ce que nous faisons. Donc forcément nous nous destinons à une large audience. En soi nous voulons que nos produits soient abordables, qu’ils soient faciles à prendre en mains et que l’on apprenne très vite à les utiliser. Nous souhaitons que nos franchises soient sur le devant de la scène (…)“.

A propos de la 4K en elle-même, l’intéressé déclare en outre : “[Avec cette approche] nous avons pu atteindre un tarif attractif de 300 dollars pour la Nintendo Switch. Une console qui mise sur Mario, Zelda et Splatoon. Aller à la rencontre d’une niche de consommateurs, avec un prix plus élevé et demander aux gens d’investir dans des écrans 4K est une stratégie qui est, selon nous, un peu trop limitée“.

Voilà qui est dit. Reste qu’il est encore difficile – par manque de recul – de savoir qui de Nintendo ou du duo Sony / Microsoft a raison en la matière. Seul l’avenir nous le dira, mais en l’état la formule Nintendo semble toujours aussi efficace…

Crédit illustration

Mots-clés nintendo