Nintendo quitte officiellement le marché brésilien

Comme tout fabriquant de jeu vidéo, et comme toute compagnie en général, Nintendo cherche à toucher le plus large public possible et, pour cela, il faut que la firme de Mario soit présente dans beaucoup de pays. Et comme le Brésil est un pays, Nintendo voulait être au Brésil. Mais ce n’est apparemment plus le cas.

Les produits Nintendo étaient jusque-là distribués au Brésil par Juegos de Video Latinoamérica, et ce depuis quatre ans maintenant. C’est ce partenariat qui est désormais terminé et Nintendo n’a pas nommé de remplacement. Autrement dit, plus de produits Nintendo au Brésil, à moins que Big N finisse par choisir un remplaçant à Juegos de Video Latinoamérica.

Nintendo

La grosse question à laquelle il faudrait pouvoir répondre, c’est maintenant la suivante : pourquoi Nintendo a-t-il choisir de quitter le marché brésilien ? La bonne nouvelle, c’est que la firme nippone nous a fourni une réponse.

Selon Nintendo, le problème du marché brésilien ne vient pas des consommateurs mais des taxes d’import. Des taxes qui forcent Nintendo à vendre ses produits à des prix beaucoup plus élevés que dans d’autres pays.

Par exemple, la Wii U a été lancée au Brésil au prix de 1 899 réaux brésiliens, soit pas loin de 600€, et donc le double du prix européen. Concernant les jeux, ils sont trouvables de 179 réaux brésiliens à 199 réaux brésiliens, ce qui nous donne une fourchette équivalente de 56€ à 62€, ce qui ici n’est pas si éloigné du marché européen mais tout de même.

Nintendo va continuer de surveiller le marché brésilien à l’aide de Juegos de Video Latinoamérica, pour un possible retour dans le futur. En attendant, les Brésiliens, s’ils veulent jouer aux jeux Nintendo par les voies officielles, n’auront d’autre choix que celui de l’import. Ou du voyage à l’étranger.

Via | Photo : Pyrenil

Mots-clés nintendo