Nintendo réclame des millions de dollars à un site proposant des ROMs gratuites ET payantes

Beaucoup de joueurs sont déjà passés par des émulateurs et ROMs pour profiter d’anciens jeux sans avoir à acheter une console. Un essor sur la toile qui aura connu ses heures de gloire il y a plusieurs années. Forts de cet intérêt, les studios ont alors décidé de miser sur le marché du rétro en proposant des rééditions de consoles – mais surtout des boutiques virtuelles.

C’est notamment le cas de Nintendo avec la Super NES Mini et la Nintendo Switch Online. Bien consciente de ce marché financier important, la firme nippone mène depuis une guerre contre les sites proposant des ROMs de ses jeux et a dans le viseur un nouveau site, comme le rapporte Polygon.

C’est le site RomUniverse qui est dans le viseur de Nintendo. Le constructeur nippon réclame des millions de dollars au site qui n’a pas hésité à monnayer certains de ses jeux.

Des millions de dollars réclamés par Nintendo à RomUniverse

RomUniverse est l’un des sites les plus importants proposant des ROMs de jeux Nintendo. Seulement ici, il n’est pas question que de rétro gaming puisque des jeux issus de la Switch et la 3DS sont proposés… de façon payante ! Car si certains titres sont gratuits, d’autres demandent un abonnement – et donc de l’argent réel, un manque à gagner pour Nintendo. D’après Polygon; RomUniverse existe depuis maintenant dix ans en totale impunité. Une situation qui ne plaît pas à Nintendo qui l’a fait savoir.

RomUniverse est majoritairement bâti sur des violations évidentes et importantes des droits de la propriété intellectuelle de Nintendo. Il est l’un des endroits les plus visités et connus pour obtenir des jeux vidéo piratés.

Face à ce piratage massif, Nintendo réclame une forte somme d’argent à RomUniverse. On parle ici de 2 millions de dollars pour chaque jeu piraté (autant dire que la facture totale risque d’être salée pour les contrevenants) et 150 000 dollars en dommages et intérêts. Une somme importante sur laquelle Nintendo souhaite mettre la main face à des jeux Switch proposés illégalement contre un abonnement sur un site illégal.

Reste à savoir ce qu’en pensera la justice. Pour rappel, Nintendo a déjà récupéré des millions de dollars dans le passé en traînant en justice des sites proposant des ROMs de ses jeux.