Nintendo suspend la livraison de jeux, consoles et accessoires en Russie

Nintendo a annoncé suspendre la livraison de ses jeux, consoles et accessoires à destination de la Russie. Une décision qui n’apparaît pas découler d’une prise de position du constructeur sur le conflit avec l’Ukraine mais de difficultés logistiques.

Lentement, la Russie se voit de plus en plus isolée sur la scène internationale avec des entreprises qui se retirent ainsi du marché local. Concernant le cas de Nintendo, qui observait une certaine distance sur le sujet jusqu’à il y a tout récemment, il semble désormais de plus en plus compliqué de continuer de faire des affaires à Moscou.

©leungchopan/123RF.COM

Après avoir repoussé à une date indéterminée Advance Wars 1+2: Re-Boot Camp sur Switch, et ce pour un principe de jeu qui fera fatalement écho à l’actualité du moment, Nintendo a fait savoir qu’il suspendait la livraison de tous ses produits physiques à destination de la Russie.

Nintendo suspend ses livraisons vidéoludiques en Russie… tout comme Sony et Microsoft

Le constructeur japonais aurait pu justifier sa décision par une sanction infligée à la Russie pour son offensive sur son voisin ukrainien. L’explication, qui reste logique et que Nintendo a communiquée à Reuters, s’appuie en fait davantage sur un contexte trop incertain pour permettre le maintien des distributions sur le sol russe.

La décision de Nintendo de suspendre ses livraisons de produits en Russie s’inscrit “dans un avenir prévisible… en raison de la volatilité considérable entourant la logistique de l’expédition et de la distribution de biens physiques.”

Il est à rappeler que l’eShop russe de la Russie est en maintenance depuis la semaine dernière suite à la décision du service de paiement concerné de refuser le rouble pour les transactions.

L’article de Reuters indique bien qu’outre Nintendo, Sony met également un frein à sa livraison de jeux, accessoires et consoles en Russie. Une information qui tendrait à confirmer que Gran Turismo 7, impossible à acheter sur le PlayStation Store russe, serait aussi introuvable dans les boutiques du pays. Et s’il fallait le souligner, Xbox a également exprimé de pareilles suspensions. Dans des propos rappelés par VGC, le président et vice-président de Microsoft Brad Smith avait cependant pris position sur la question :

“Comme le reste du monde, nous sommes horrifiés, furieux et attristés par les images et les nouvelles provenant de la guerre en Ukraine et nous condamnons cette invasion injustifiée, non provoquée et illégale par la Russie.”

Source : Reuters

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.