Nintendo Switch : des informations sur les comptes, les boutiques et le multimédia

Nintendo a récemment participé à une session de questions-réponses organisée par nos confrères de chez Kotaku. La firme a profité de l’occasion pour évoquer de nombreuses fonctions propres à sa nouvelle console hybride, la Switch. Des fonctions portant notamment sur les comptes utilisateurs, les boutiques ou même le multimédia.

Si vous vous intéressez un peu au produit, alors vous savez sans doute que la console ne fait pas franchement l’unanimité dans le milieu. Certains la trouvent géniale, bien sûr, mais beaucoup pensent aussi que la firme fonce droit dans le mur.

Questions Switch

Nintendo a accepté de répondre à quelques questions concernant la Switch.

Bien que les premiers chiffres semblent assez encourageants, Nintendo a tout de même besoin de rassurer ses consommateurs.

Nintendo Switch : huit comptes au maximum

Elle a donc profité de cette session de questions-réponses pour aborder pas mal de points différents, des points portant sur les fonctions de la console et de sa plateforme.

Big N s’est ainsi longuement attardé sur le système de comptes de cette dernière. La Switch pourra en effet accepter pas moins de huit comptes différents, pour toute la petite famille.

Bien, mais ce n’est pas fini, car ces comptes pourront être de plusieurs nationalités différentes. Ce point est d’ailleurs loin d’être anodin, car seuls les comptes européens pourront accéder à la boutique européenne de la marque. Même chose pour les Américains et les Japonais. Un utilisateur souhaitant accéder à toutes les boutiques de la marque devra donc créer plusieurs comptes de différentes nationalités.

C’est dans ces moments-là qu’on se dit qu’une boutique unifiée serait bien plus pratique.

Les Miis seront de la partie !

Nintendo a également été amené à évoquer les Miis et la firme a ainsi tenu à rassurer ses fans les plus fidèles : les avatars seront bien présents sur la Switch ! La console proposera d’ailleurs un éditeur complet et elle nous permettra même de l’envoyer vers d’autres consoles ou carrément vers un Amiibo. Le Miiverse ne sera pas de la partie en revanche et il sera ainsi réservé à la 3DS et à la Wii U.

Encore une fois, c’est un choix assez surprenant.

Pour développer un écosystème, il faut proposer une certaine forme de cohérence et s’assurer que tous les produits d’une même marque puissent en profiter.

Nintendo a aussi abordé la question épineuse du stockage. Si vous avez suivi avec attention la présentation de la console, alors vous savez que la Switch embarque seulement 32 Go de mémoire interne, extensible par le biais d’un port micro SD. Big N a développé un système assez ingénieux. Par défaut, toutes les applications installées seront directement stockées dans la mémoire NAND de la console, mais il suffira de connecter une carte pour les déplacer dessus.

Attention cependant, car ce mécanisme n’est pas valable pour les sauvegardes. Ces dernières seront en effet stockées dans la mémoire interne de la Switch.

Un système de stockage intelligent

Et pour les disques durs externes, alors ? Ils ne seront pas supportés au lancement de la console, mais la firme n’est pas complètement fermée à l’idée et elle étudie même la question.

Niveau multimédia, la Swich ne brillera visiblement pas par ses fonctionnalités. La fonction de partage, par exemple, se limitera aux captures écran et il faudra donc attendre une mise à jour future pour qu’elle englobe les vidéos. Pire, les Netflix, Hulu, HBO Go & Co ne seront pas disponibles au lancement de la console et les utilisateurs devront encore attendre une éventuelle et hypothétique mise à jour future pour pouvoir en profiter.

Kotaku a été assez incisif et nos confrères ont posé pas mal de questions portant sur les trophées ou même sur la Virtual Console, mais Nintendo a malheureusement refusé de répondre à ces questions. Elle a tout de même indiqué que la Switch pourrait à terme être compatible avec les contrôleurs des précédentes consoles de la marque, sans pour autant donner plus de détails.

Bref, une fois encore, Nintendo ne brille pas par sa communication et il faut avouer que c’est assez regrettable. En attendant, ma prise en main est dispo à cette adresse pour celles et ceux que ça intéresse.