Nintendo Switch : la demande demeure plus forte que l’offre au Japon

En dépit des efforts de Nintendo pour permettre de satisfaire la demande d’un public réclamant de la Switch et plus vite que ça, le cabinet d’analyse Media Create estime que l’offre demeure insuffisante au pays du Soleil levant, alors que près de 100.000 consoles y ont tout de même été écoulées la semaine du lancement de Splatoon 2.

La Nintendo Switch se porte bien, merci pour elle. Avec 4,7 millions de machines écoulées dans le monde depuis sa sortie le 3 mars dernier, la firme de Kyoto risque bien d’atteindre plus tôt que prévu son objectif de 10 millions de Switch dans les foyers d’ici mars prochain. Bien entendu, si la production ne connaît aucun heurt sensible.

Ventes Switch

Avec une opération séduction d’ores et déjà réussie auprès du grand public vis-à-vis de la Switch, la réception de Splatoon 2, possible futur million-seller de la machine, était quelque peu moins attendue qu’au départ. Il n’empêche que surprise il y a tout de même eu pour les observateurs.

Splatoon 2 devrait maintenir la Switch au sommet sur l’archipel nippon

Sur la semaine du 17 au 23 juillet 2017, selon les chiffres de Media Create, ce sont 648.085 exemplaires de Splatoon 2 qui se seront ainsi vendus au Japon, soit un lancement software record pour la Switch sur l’archipel. L’épisode 2 du Call of Duty peinturluré est même devenu la meilleure performance nippone jamais enregistrée pour un jeu Switch, devant Mario Kart 8 Deluxe et The Legend of Zelda: Breath of the Wild.

Toujours d’après les données du cabinet d’analyse, 98.999 unités de la Nintendo Switch auront trouvé preneur pendant cette période, un score qui intègre notamment les packs réunissant la console et Splatoon 2. On approche donc des deux millions de Switch écoulées au Japon. Malgré tout, et comme l’indique Media Create, Nintendo n’est pas encore en mesure de satisfaire la demande avec son offre du moment. Ce qui semble indiquer que les ventes de jeux Switch, et en particulier celles de Splatoon 2, n’accuseront pas de sensible recul dans un avenir plus ou moins proche.

À moins que les joueurs ne fassent actuellement des provisions en attendant de pouvoir trouver leur bouche à nourrir, un peu comme ce qu’il s’était observé en France lors de la sortie de Turok avant celle de la Nintendo 64.