Nintendo Switch : un nouveau contrôleur serait dans les cartons

Nintendo prévoirait de dévoiler, dans les six mois à venir, un nouveau contrôleur pour sa Switch. Son numéro d’identification tend à laisser entendre une manette réservée à une ludothèque passée du constructeur.

En attendant qu’il prenne véritablement conscience que le Joy-Con Drift n’a rien de sexy, le géant nippon Nintendo a enregistré le dépôt d’un contrôleur auprès de la Federal Communications Commission (FCC) aux États-Unis.

Le contrôleur de la Switch
Crédits Pixabay

Si l’on sait qu’il s’agit d’un “contrôleur de jeu”, comme rapporté par VGC, tous les autres détails restent pour l’heure secrets. Nintendo a ainsi appelé au respect d’un délai de confidentialité courant jusqu’à l’annonce dudit produit.

Nouveau contrôleur Switch : pour accompagner une nouvelle ludothèque sur le NSO ?

Le délai de confidentialité serait de 180 jours et aurait cours depuis le 16 septembre dernier. Le constructeur a expliqué à la FCC en quoi il considérait essentiel que les spécificités de son contrôleur ne soient pas encore révélées au public.

“La demande contient des informations techniques que nous considérons comme des secrets commerciaux et exclusifs. Si elles étaient rendues publiques, ces informations pourraient être utilisées au détriment du demandeur sur le marché”.

Étant donné que le périphérique en question porte le numéro d’identification HAC-043, une certitude est de mise : il viendra rejoindre la famille des accessoires Switch. En sachant que le produit HAC-042 était un contrôleur sans fil Super Nintendo lui aussi réservé à la Switch, on peut se demander si ce prochain contrôleur est destiné à accompagner une nouvelle série de jeux historiques sur le Nintendo Switch Online.

De récents échos semblaient prédire l’arrivée de jeux Game boy et Game boy Color sur le NSO, mais serait-il vraiment pertinent de proposer une nouvelle manette pour ces titres alors que les configurations proposées jusqu’ici apparaissent tout à fait disposées à des parties à deux boutons ?

À la lumière de cette interrogation, une autre hypothèse peut se poser, celle de l’intronisation de la ludothèque Nintendo 64. Une machine dont le contrôleur est encore à même de provoquer des sueurs, mais là aussi, l’évidence n’est pas aussi probante : l’attrait pour des jeux à la 3D pas toujours bien léchée, et qui plus est en faible nombre en excluant les productions Rare, existe-il chez une partie du public Switch ?

Mots-clés nintendo switch